Selon cette étude, 76% des femmes infidèles veulent renouer avec leur féminité

Sur Gleeden, 76% des femmes infidèles veulent renouer avec leur féminité. © Coup de foudre à Notting Hill

On n’est pas là juger si l’infidélité c’est bien ou pas : pas de slutshaming chez nous. Mais les chiffres sont intéressants : Gleeden confirme que 76% des femmes infidèles veulent renouer avec leur féminité. À chacun sa méthode !

L’infidélité est toujours un tabou, mais parlons-en quand même. Gleeden, la célèbre application de rencontres extra-conjugales, a sorti une étude qui recense les raisons d’une infidélité dans un couple. Il semblerait que 76% des femmes sur l’application sont dans l’optique de renouer avec leur féminité et leur pouvoir de séduction.

77% manquent de compliments 

11 000 personnes ont été sondées, et d’autres chiffres ont été relevés. 77% des inscrites jugent manquer de compliments et 42% ont indiqué avoir ressenti une perte de désir pour leur moitié. Alors, oui, l’étude se concentre sur la gente féminine de l’application, mais les justifications énoncées peuvent finalement s'appliquer à tout le monde. 

Si certaines inscrites tentent de renouer avec leur féminité, ça, Gleeden l’a bien compris. Sur Instagram, l’application de rencontres lance une rubrique « How I met my lover » (Comment j’ai rencontré·e mon amant·e), qui apporte une vision excitante d’une relation extra-conjugale naissante. Et comme le rappelle une de leurs publications, il est vrai que beaucoup de films romantiques cultes dévoilent des histoires d’amour sensationnelles, avec des personnages qui visiblement sont infidèles. N’oublie jamais, Coup de foudre à Notting Hill, Titanic… Bon d’accord, ça reste du cinéma, mais à méditer.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gleeden FR (@gleeden)

Fin des articles