L'axilisme, la nouvelle pratique sexuelle improbable dont tout le monde va parler

Si vous êtes fétichiste des aisselles, cette pratique sexuelle plutôt surprenante et relativement méconnue risque de vous intéresser ou du moins vous intriguer…

Vous êtes probablement peu nombreux à savoir ce qu’est l’axilisme et pourtant ça vaut le détour. L’axilisme désigne tout simplement une pratique sexuelle consistant à masturber son pénis… à l'aide des aisselles de son ou sa partenaire, par un mouvement de frottement. Si cela peut paraître un peu étrange au premier abord, il faut tout de même savoir que chez certaines personnes, la peau des aisselles peut s'avérer très sensible aux stimulations, et la pratique de l’axilisme peut alors être une source de plaisir partagé pouvant aboutir à un orgasme pour les deux personnes.

Une zone érogène 

Et si cette pratique a retenu l’attention de certains, c'est parce que l'aisselle fait partie des nombreuses zones érogènes que présente un corps humain. Chez certaines personnes, elle peut même être très sensible. De plus, cette zone est l'un des principaux émetteurs de phéromones de notre corps, par la transpiration. Ce genre de “pénétration” apporte un grand plaisir à ceux qui ont une paraphilie de ce type, un plus grand plaisir que les rapports vaginaux", explique la sexologue italienne Rosamaria Spina, citée par le quotidien transalpin Il Fatto Quotidiano. Cette pratique serait également considérée comme “safe” puisqu’il y aurait moins de risques de transmission d’infections par les aisselles.

Kristen Stewart, amatrice de cette pratique

Il semblerait que les frottements ne soient pas la seule manière de s’amuser avec les aisselles. L’axilisme peut aussi consister à embrasser, chatouiller, caresser, ou même lêcher l’aisselle. On peut prendre l’exemple de Kristen Stewart, elle-même amatrice de cette pratique. Elle avait d’ailleurs déclaré lorsqu’elle était encore en couple avec Robert Pattinson en 2012 : "Oh mon dieu, je suis tellement amoureuse de mon petit-ami. J'aimerais tant qu'il soit là maintenant. J'aime son odeur. Et il aime la mienne. Il adore lécher mes aisselles. Je ne comprends pas cette idée de se débarrasser des odeurs. De l'odeur de quelqu'un qu'on aime." Comme quoi, cette pratique aurait plus de succès que ce qu’on aurait pensé ! Alors, vous voulez tester ?

 

Fin des articles