8 conseils pour survivre au métro cet été

© Mademoiselle N - shutterstock

Été, enfin, tu es là ! On t'attendait avec impatience, quel bonheur. On va te chérir pendant des mois… Sauf dans le métro, où l'on va te maudir. Alors, pour survivre à des températures caniculaires, ainsi qu’à la moiteur d’un métro bondé, voici quelques précieux conseils.


Toujours avoir un éventail

L’éventail, c’est petit, ça se plie, et surtout ça fait du vent. Probablement un des objets les plus pratiques, il ne faut jamais le négliger en cas de grosse chaleur. Au fond de ton sac il ne prendra même pas de place, et sera toujours prêt à être dégainé avant de faire un malaise dans le métro… À ne jamais oublier !


Se placer stratégiquement dans la rame

À partir du moment où tu mets un pied dans le wagon, ton seul et unique but est de t’asseoir. Les heures de pointe dans un métro surchauffé, c’est juste l’enfer. Alors déjà, pour avoir un semblant d’air, il vaut mieux se placer dans le petit couloir entre les sièges par quatre. Il y a généralement moins de monde à cet endroit là, et surtout, ça permet de guetter les sièges qui se libèrent. Parce que oui, dans un métro plein à craquer par une grosse chaleur, on n'a qu’une envie : s’asseoir.


S’hydrater

Alors là, il s’agit de ne pas faire de malaise et ainsi de ne pas bloquer toute la rame. On ne le dira jamais assez : buvez de l’eau ! Lorsqu’il fait chaud, il ne faut surtout pas oublier cette étape importante, qui permet à la fois de nous rafraîchir, mais aussi et surtout, de rester en vie. Une petite gourde, toujours sur vous !


Ne pas oublier de mettre du déodorant

IN-TER-DIT ! Par respect pour tous les voyageurs, ainsi que vos collègues, vos amis, votre famille, votre animal, ou tout simplement pour vous, ne surtout pas négliger l’étape déo. Peu importe sa forme ou son parfum, c’est un indispensable. Si chacun fait cet effort, le voyage en métro deviendra (presque) vivable.


Investir dans un ventilateur de poche

Ce petit gadget ne paie pas de mine, mais il peut s’avérer très utile. Il existe à piles, mais aussi à brancher à ton smartphone ! Et là, c’est le bonheur. Tu l’actives au moment où tu sens que tu ne peux tout simplement plus respirer, et que des gouttes commencent à couler le long de tes tempes. C'est une véritable libération.


S’attacher les cheveux

Les cheveux longs, c’est sexy. Mais lorsque tu es bloquée dans une rame de métro bondée, ils donnent très très très chaud. Et avoir chaud dans la nuque, c’est vraiment l’horreur. Donc on prévoit le coup, on a toujours un élastique dans la poche pour se faire un beau chignon avant de monter dans le métro.


Eviter la ligne 13

Oui, même si votre station est sur cette ligne des enfers. Faites un détour, faites deux changements, prenez le bus, finissez votre trajet à pied, campez sur place… Mais surtout, ne prenez jamais la ligne 13 en plein été aux heures de pointes. Sinon, c’est le malaise assuré. Voire pire.


Privilégier d’autres moyens de transport

Au final, pourquoi s’obstiner à prendre le métro ? Le vélo, la trottinette (très tendance) ou même le skateboard sont des moyens de transport tout à fait viables. Ils vous amèneront d’un point A à un point B, tranquillou, et vous profiterez de l’air extérieur. Et en bonus, vous ferez un peu de sport, ni vu ni connu.

Fin des articles