Petites Luxures, les illustrations qui émoustillent Instagram

Petites Luxures est le nom subtilement grivois que porte cet Instagram aux 350K abonnés. Libéré et gracieux, ce compte anonyme stimule le web à l’aide de dessins érotiques griffonnés à l’encre noire sur des pages de carnet. L’esthétique épurée de ces croquis suggestifs auxquels il manque systématiquement la représentation brute et graveleuse de l’acte sexuel nous laisse unanimes par sa délicatesse.


L’impulsion de ce phénomène repose sur le secret. Aucun indice sur l’identité de l’auteur, sur ses origines, son sexe ou encore son âge n'est jamais divulgué. Une seule chose est sûre, le dessinateur de talent produit depuis Paris.

Le titrage des illustrations, qu’il soit en anglais ou en français, et les jeux de mots qu’il offre, font partie intégrante de cet esprit fripon. L’exercice est ludique tout autant qu’imprimé dans le prisme de l’actualité. D’une séance de triolisme indéniablement chaloupée à un hommage aux récentes attaques d’Orlando, le sexe devient comptine quand il s’approche de Petites Luxures, et ce sont plus de 800 dessins diffusés sur Tumblr et Instagram.

Mon petit doigt me dit qu’un tel coup de crayon ne saurait être le fruit d’un esprit masculin, mais me tromperais-je peut-être par fierté féminine, je ne le sais pas. Dans tous les cas, selon ce que l’artiste à déclaré à l'Obs récemment, ce travail qui a inspiré nombre de tatouages et autres créations poétiques de la part des fans les plus impliqués, sera exposé à la rentrée à Londres puis à Paris et New York si tout se passe bien. C’est donc un livre lié à l’exposition et une occasion d’approcher le mystère de près qui vas s’offrir à nous. Et pour une fois qu’un compte Instagram buzze pour une histoire de fesses potentiellement spirituelle, on ne va pas s’en priver.

« De manière générique le terme "érotique" peut convenir, même si je préfère de loin le terme "d'intime" qui rapporte une notion de personnel, de spontané et de sincère. J'aime penser que ces scènes sont celles que les gens peuvent vivre dans leur chambre, porte fermée. »

« Je veux que les gens portent un regard aussi neutre que possible sur mes dessins. Les non-dits graphiques permettent aux spectateurs de très facilement s'identifier et s'approprier l'image, se raconter leur propre histoire à partir des quelques traits. Savoir qui a réalisé ces dessins leur ferait changer de regard sur ces scènes. »

Son Instagram
Son Tumblr
Source