Une candidate de miss Angleterre se présentera sans maquillage au concours

  • Lila D
  • Pop Culture
  • Publié le 31 Août 2022 à 18h49
© Instagram @Melisaraouf

C’est une grande première historique en Angleterre et probablement dans le monde : une jeune femme se présentera en octobre prochain à la compétition Miss Angleterre, et ce sans maquillage.

Le concours compte seulement depuis 2019 une épreuve sans maquillage. Cependant aucune candidate n’avait encore eu le cran de se présenter aux juges sans maquillage en 94 ans de concours. La candidate s’appelle Melisa Raouf, elle a 20 ans et a un message à faire passer : "Ce que je veux faire, explique l’étudiante à la BBC, c’est simplement prouver qu’on a le choix, qu’on n’est pas obligé de se maquiller si on ne le souhaite pas et que l’on peut embrasser ses défauts et ses imperfections. La vraie beauté, c’est la simplicité. » a-t-elle déclaré.

On est un peu moins d’accord avec cette dernière phrase un peu maladroite (on est beau comme on le souhaite) mais le message reste chouette. Il est bon parfois de rappeler aux femmes qu’elles ont le choix, surtout en cette période incertaine pour leurs droits.

Voir cette publication sur Instagram

A post shared by Mel❤️ (@melisaraouf)

Le cheminement de la confiance en soi

Si Melisa Raouf souhaite aujourd’hui être la candidate sans artifices, elle est passée par toutes les étapes que le reste des femmes connaissent en majorité : la fameuse spirale de la comparaison sur les réseaux sociaux, avec le maquillage comme seul outil pour se rapprocher des canons de beauté inaccessibles dont nous sommes martelé.e.s au quotidien. Elle a ensuite compris que ces modèles n’étaient pas atteignables, puis a arrêté de se maquiller. Puis en début d’année 2022, elle a décidé qu’elle irait partager son expérience et son message au plus grand nombre, et dans un concours où la beauté est LE critère distinctif : Miss Angleterre. Son discours n’est en aucun cas une injonction pour les femmes à jeter toutes leurs palettes et fards, mais plutôt que ces derniers ne nous définissent pas. La preuve que le sujet est d’actualité et légitime ? Les centaines de messages de jeunes femmes qu’elle a reçu pour la remercier. On est bien d’accord et on a hâte de voir les résultats du concours.

Fin des articles