[ITW] On a croisé alt-J au festival d'été de Québec

© Gabriel Green

Le festival d'été de Québec, c'est une joyeuse réunion en open air pour profiter du beau temps en musique. Toute une semaine de fête en compagnie d'artistes de renom, parmi lesquels on retrouve Twenty One Pilots, Kygo, Diplo, Imagine Dragons, Nick Murphy, Mariah Carey... ou encore le groupe originaire de Leeds, alt-J.  


Après la sortie de leur album Reduxer, reprise de Relaxer en compagnie d'une belle poignée de rappeurs talentueux pour une version plus urbaine de leur musique, alt-J s'est lancé dans une tournée mondiale, dont un passage au FeQ. L'occasion parfaite pour nous d'aller leur en toucher deux mots à la volée, avant de monter sur scène.


D’où vient le nom alt-J ?

Il vient d’une touche sur le clavier qui représente un petit triangle.


Et votre inspiration ?

L’inspiration la plus importante vient du fait que nous avons tous des bases en musique très différentes. Quand ces trois types de musiques fusionnent, c’est la chimie que nous exerçons qui nous différencie des autres artistes.


Racontez-nous votre moment préféré de votre dernière tournée ?

Sûrement jouer au Royal Albert Hall à Londres pendant deux jours. C’est une salle de concert très connue et historique. C’était la fin de la tournée, nous avions tous nos familles présentes, l’ambiance était folle, c’était vraiment les deux meilleurs concerts de la tournée. 


Vous avez sorti Relaxer puis son "petit frère", Reduxer, avez-vous prévu prochainement un nouvel album ?

Nous n’avons pour l’instant pas de perspectives de création d’un nouvel album, mais on travaille constamment sur de nouvelles productions. On préfère rester silencieux à ce sujet pour l’instant.


Quel est l’artiste avec lequel vous avez toujours rêvé de faire un featuring ?

On a fait beaucoup de collaborations avec des rappeurs sur Reduxer donc peut-être plus d’artistes hip-hop… Il y en a un qui s’appelle Slowthai, un Britannique – très talentueux.


Est-ce que c’est votre première fois à Québec ?

Non nous sommes déjà venus à Montréal plusieurs fois, mais jamais à Québec.


Connaissez-vous un mot en français canadien ?

Non… Ah si, peut-être : tabarnak !


Et du côté de Paris, un coin préféré ?

Je dirais un bar appelé "Little Red Door" et un super restaurant de poisson assez tendance – je l’ai noté dans mon journal, je vous donnerai le nom tout à l’heure.


Si vous étiez un bonbon, ça serait ?

Un Petit Ourson… (Rires).

Fin des articles