Dani Lessnau, l'artiste qui photographie ses amants depuis son vagin

© Dani Lessnau

C'est sur la voie de la guérison d'une longue maladie qui l'a suivie au cours de son adolescence que Dani Lessnau, qui vit à Brooklyn, a eu l'idée de cette série photo nommée Extimité, capturant le portrait de ses amants au cours de moments intimes partagés.


L'artiste appréhende ainsi le corps féminin (et son propre corps, au début de la vingtaine) comme un médium de création, et examine son environnement lorsqu'elle et son sujet sont seuls, et nus. Elle explique également explorer le concept du néo-féminisme à travers les notions de transgression et de revendication de la vulnérabilité. 

Comment a-t-elle fait ? Après avoir introduit un sténopé (minuscule appareil photographique) dans son vagin, elle et son partenaire (qui ont évidemment chacun donné leur accord) se figent pendant une durée de 1 à 2 minutes 30. 

Nous ne saurons que trop vous conseiller de ne pas reproduire cette scène depuis chez vous.


Pour retrouver l'intégralité du travail de Dani Lessnau, c'est ici