Comment créer un book club virtuel ?

Bill Murray dans Moonrise Kingdom (Wes Anderson, 2012)

Le club de lecture en 2020, ça n'est plus un truc de grand-mères ou de bourgeoises rongées par l'ennui : c'est surtout l'occasion de parler de nos œuvres préférées avec un bon verre de pinard/une bonne tasse de thé et quelques potes adeptes de belles lettres. 

L'autre jour, en soirée chez des potes, je fouine comme à mon habitude dans la bibliothèque de mes hôtes et j'en viens à bavarder avec la détentrice de ladite bibliothèque des bouquins qu'elle a lus et n'a pas lus. On s'est aperçu toutes les deux non seulement qu'on avait pas mal de bouquins en commun mais aussi que c'était les mêmes qui restaient non lus.

De là, plusieurs questions se posent, la plus importante étant : comment choisit-on un livre ? C'est de là qu'on a décidé d'instaurer une soirée littérature une fois par mois accompagnée d'un bon apéro et de quelques potes amatrices de belles (et moins belles) lettres. Si toutes ces bonnes intentions sont parties en fumée avec le confinement, Internet est là pour nous rassembler et nous occuper. Pour animer votre club de lecture, une conversation vidéo Messenger ou Zoom fera très bien l'affaire, et si vous le voulez, vous pouvez désigner un.e modo pour animer la conversation. 


Le club de lecture : avec ou sans mode d’emploi

Au cours de notre soirée IRL, on avait chacune amené deux ou trois livres qui nous avaient touchées pour en parler et les prêter à qui voulait les lire. On avait fini par dériver sur divers sujets qui n'avaient rien à voir avec la choucroute, mais toujours en revenant à nos lectures. 

Sinon, l’autre manière de procéder, c’est de lire un ouvrage en commun et d’en parler à la séance qui suit, pour discuter du style et de l’auteur. Ça reste intéressant d’avoir plusieurs prismes dans une lecture, pour mettre le doigt sur des éléments qu’on aurait loupés. Mais parfois, certain.e.s ne sont pas fans de l’analyse pure et dure et préfèrent en garder leur propre interprétation. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Le Book Club (@bookclublouie) le

Vous pouvez également définir un thème : les ouvrages qui vous ont marqué.e.s à une période de votre vie, les classiques que vous n’avez jamais réussi à lire, les livres féministes, ceux qui vous ont aidé.e.s à franchir une période difficile, les livres radicaux… 

Votre bibliothèque regorge sûrement de bouquins que vous n'avez finalement jamais lus pour une quelconque raison, mais si vous avez besoin d'inspiration, je ne saurais que trop vous conseiller Chez Soi, de Mona Chollet, en accès libre par ici et quelques bouquins de la maison d'édition Au Diable Vauvert par , téléchargeables gratuitement jusqu'au 3 mai prochain. 


Pour celles et ceux qui n'aiment pas lire

Il existe une alternative au texte écrit pour ceux qui n'aiment lire ni sur papier ni sur liseuse, ni même parfois par livre audio (qui fonctionne tout de même très bien), ce sont les podcasts d'adaptation. Sur France Culture, le podcast "Fictions Littérature" propose des lectures accompagnées de bruitages et de musiques. À écouter notamment, Jane Eyre de Charlotte Brontë, beau bébé de 750 pages ici décliné en dix épisodes de 25 minutes à écouter partout. 

Pour la durée du confinement, la plateforme de livres audio Audible met gratuitement à disposition des classiques de la littérature comme Harry Potter à l’école des sorciers ou Le portrait de Dorian Grey. Le site Bibliboom propose aussi des classiques en audio à télécharger, parmi eux Jules Verne, Sade, Tolstoï, Dostoïevski et consorts.

Voir cette publication sur Instagram

A cartoon by Mike Twohy. #NewYorkerCartoons

Une publication partagée par The New Yorker Cartoons (@newyorkercartoons) le


Le club de lecture a ça de bon qu’il vous donne une raison de vous enfermer dans une bonne séance de lecture, qui elle-même améliore votre mémoire, votre orthographe et votre imagination. Et ça vous permet de crâner aussi dans les diners mondains une fois de temps en temps.

Fin des articles