10 raisons de regarder Chaos d'anthologie : Woodstock 99 sur Netflix

DR

Dans l’indifférence générale est sorti un des meilleurs docu Netflix depuis sa création. Jamais un événement, n’aura été aussi intéressant en matière de musique, d’expérience sociale, de réflexion sur le capitalisme et la fin de la génération rock and roll initiée par le premier Woodstock en 99. En bref voici 10 raisons, même s’il y en a 10 000, de regarder ce documentaire culte

1. Parce que ce qu’il s’est passé à Woodstock 99 est quand même taré

Concerts avortés parce que trop dangereux, révoltes de festivaliers, feux en cascade, destruction de matériel, intervention de la police d’Etat (chez nous ça serait les CRS)... bref à voir absolument !

via GIPHY

2. Parce que c’est toute une époque

La fin des 90’s, c’est un sentiment indescriptible, un mélange d’apocalypse, (le bug de l’an 2000, la fin du monde, X files qui promettait l’arrivée d’ Aliens hostiles,…) de rock and roll (Limp Bizkit, Korn, Blink 182, la fin du rock quand c’était encore chouette insouciant et un véritable défouloir), et de liberté. Ce qui, vous allez le voir au fur et à mesure du documentaire, n’a pas apporté que des bonnes choses.

3. Une véritable expérience humaine

Mettez un quart de millions de personnes (une large majorité de mâle blanc post pubère en période post me too, en pleine crise existentielle, nourrissez-les peu, faites leur payer leur eau et leur alcool une fortune et mettez des extraits de matières fécales dans l’eau courante, et ajoutez une programmation totalement hardcore (Rage Against teh Machine, Metallica, Limp Bizkit, Korn…) Et voyez ce que ça donne.

4. Parce que c’est construit comme un film d’horreur

J’aimerais tant voir ce que Ari Aster (Midsommar) aurait pu faire de ce fait divers. La tension monte sur 3 jours, on dirait vraiment que le scénario a été écrit pour le cinéma tellement il est improbable que des gens aient pu laisser faire ça. Certaines réactions des producteurs sont tellement incroyables, 1999 n’est pas si loin et pourtant tant de choses ont changé depuis pour les sécurités dans les festivals.

5. Parce que la musique

C’est un peu une redite. Mais pour tous ceux de ma génération 80 début 90, cette période est une époque bénie. Voyez un peu la programmation The Offspring, Korn, Limp Bizkit, Kid Rock, Rage Against the Machine, Metallica, Red Hot Chilli Peppers… À part deux trois d’entre eux, surement une question de droits, tous sont dans la BO, et de large extraits de concerts sont présentés. Une madeleine de Proust à déguster sans modération.

6. Parce que le format est simple et génial

Très peu de préambule, on suit le parcours des festivaliers, avec le commentaire des bénévoles, et des producteurs, agents de sécu, etc… Les intervenants sont hyper bien choisis et ont beaucoup d’humour, et de bonnes analyses sur cette histoire extraordinaire.

7. Parce que c’est une réflexion intéressante sur les abus du capitalisme d’une fin de millénaire

Jamais on avait pris autant les gens pour des moutons. Surtout venant de la part d’un festival qui a une image de liberté, et de respect. Cela n’excuse pas le comportement des festivaliers, mais quand on voit qu’une large majorité s’est prêté aux violences, on se demande si MTV, et les entrepreneurs véreux de la fin du siècle, n’ont pas récolté les graines qu’ils ont semées chez tous ces jeunes qu’ils ont pris pour des vaches à lait pendant deux décennies.

via GIPHy

8. Pour des looks de merde bien 90’s

Apparemment ça revient à la mode. Pour ma part, j’ai l’impression de voir mon lycée de l’époque, ça fait méga plaisir.

9. Parce que c’est court !

Deux heures à peine, divisé en trois parties, une par journée, c’est tout ce qu’il nous fallait !

10. Pour te donner envie d’aller en festival

Car l'été, c'est pas fini ! 

Fin des articles