#WhatsMyName, le nouveau hashtag pour contrer le piège des faux VTC

© NiE PROJECT - shutterstock

Le hashtag #WhatsMyName prend de l’ampleur sur les réseaux sociaux, afin de sécuriser toutes les femmes avant qu'elles ne montent dans un VTC mal intentionné.


La campagne #WhatsMyName
, lancée après la mort de Samantha Josephson le mois dernier aux États-Unis, fait le buzz sur Twitter. Pourquoi ?

Après une soirée, la jeune fille de 21 ans est montée dans ce qu'elle pensait être un VTC. En réalité, il s’agissait d’un piège tendu par un criminel. Samantha est décédée cette nuit-là, tuée par ce faux Uber. Même si l’homme a été arrêté et condamné pour kidnapping et meurtre, d’autres hommes profitent du succès des entreprises de VTC et se font passer pour eux.

Plus d’une trentaine de filles ont été victimes de "faux Uber" ces dernières années. Le hashtag #WhatsMyName incite les jeunes filles à demander « Quel est mon prénom ? » au chauffeur avant de monter dans la voiture. Cette question toute simple permet de vérifier qu’il s’agit bien du chauffeur appelé et non d’un criminel.

D’autres petits check-up sont conseillés. Par exemple, demander simplement le nom du chauffeur. Ou bien utiliser l’application afin de partager le trajet en temps réel avec ses amis. De quoi s’assurer qu’il ne s’agit pas d’un piège, et bien d’un chauffeur qui te ramènera chez toi.

Fin des articles