On sera bientôt remboursé en cas de retard sur le RER A ou B

© iStock

Le nouveau contrat négocié entre la RATP et Île-de-France Mobilités prévoit de prendre un meilleur soin des usagers du RER. Entre autres, la bonne nouvelle d’un remboursement en cas de retard sur le RER A ou B sur la période de 2021 à 2024.

En cas de retards trop importants ou de retards répétés, la RATP devra bientôt offrir un dédommagement aux usagers du RER A et du RER B. Plus exactement, la clause du contrat s'active si la ponctualité des trains est inférieure à 80% sur une période de 3 à 5 mois sur une branche : les usagers recevront alors un dédommagement équivalent à un demi-mois de pass Navigo. Bingo.

 
Plus il y aura de retards, plus le remboursement sera important

Ça ne s’arrête pas là : si les retards continuent plus longtemps, le remboursement augmente. Entre 6 et 9 mois, c’est un mois de pass Navigo qui sera remboursé. Et au-delà des 9 mois, le dédommagement sera équivalent à un mois et demi de pass Navigo. Et pour vérifier la ponctualité, un nouvel indicateur sera mis en place. Selon Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France : « Le remboursement sera automatique en cas de mouvements sociaux. » Et ça, c’est cool (qui a oublié la grève de décembre 2019 ? Pas nous).

En échange, la RATP fera baisser ses frais de fonctionnement de 200 millions d’euros. Le but ? Ouvrir le marché à la concurrence le 1er janvier 2025 – au grand damn des syndicats qui luttent, réclament une hausse des salaires et s’opposent à la concurrence. Affaire à suivre.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par ??????? ?? ?? (@mrsy_off)

Fin des articles