Après un piratage, Radiohead met en ligne 18h de sessions inédites

© christianbertrand-shutterstock

Un maître chanteur virtuel a piraté les archives du groupe Radiohead marchandant 150 000£ contre la non-divulgation d’inédits. Le groupe n’a pas cédé, et les diffuse de son plein gré.

Depuis un peu plus d’une semaine, 18 minidiscs contenants 18h d’enregistrements issus des sessions de l’album « OK Computer » étaient entre les mains d’un hacker malveillant. OK Computer est un album phare du groupe de Thom Yorke qui a eu le droit à sa réédition en 2017 : une version de 12 minutes de « Paranoid Android », des démos de « Exit Music », « True Love Waits » et « I Promise » étaient donc depuis une semaine dans la nature. Le hacker qui a réussi à mettre la main sur ces pépites enregistrées entre 1995 et 1998, exigeait du groupe le versement d’une somme astronomique pour ne pas les rendre publiques.

Un chantage qui n’a pas impressionné le groupe, qui annonce sur Facebook la mise en ligne de ces enregistrements inédits, à la demande, sur Bandcamp.

Tout est bien qui finit bien 

L’ensemble des enregistrements coûte 18£, chaque achat sera entièrement reversé à l’organisation Extinction Rebellion, qui millite contre le réchauffement climatique. De quoi donner une bonne leçon au hacker (toujours anonyme), qui n’a plus que ses yeux pour pleurer, et n’aura donc, pas amassé un seul centime…

Fin des articles