Doit-on s’attendre à un nouveau confinement en France ?

Doit-on s’attendre à un nouveau confinement en France ? © Joey Colas

7 940 malades du Covid sont actuellement hospitalisés en France, selon les chiffres publiés vendredi, dont 1 353 dans les services de soins critiques, contre respectivement 6 500 et 1 000 un mois auparavant. Si la vaccination et l’extension du pass sanitaire ont permis de ralentir la flambée des cas, suffiront-ils face à la cinquième vague d’épidémie ?

À chaque nouvelle vague épidémique, la question d’un nouveau confinement s’impose. Certains pays comme l'Autriche ou les Pays-Bas n’ont d’ailleurs pas hésité à mettre en place un confinement pour les non-vaccinés, voire un reconfinement général, pour endiguer la progression fulgurante de l’épidémie. En France, cette solution n’est pas envisagée pour le moment. « Je ne veux pas affoler les gens, aujourd'hui, il n'est absolument pas question d'un reconfinement dans notre pays », a affirmé Gabriel Attal, avant d’ajouter : « L'un des enseignements que je tire en tant que de porte-parole du gouvernement après 18 mois de crise, c’est qu’il ne faut jamais rien exclure par principe. Cette épidémie continue de surprendre le monde entier, si vous aviez interrogé le porte-parole des Pays-Bas ou de l’Autriche il y a six mois, peut-être qu’ils n’auraient jamais imaginé [reconfiner]. »

 
Mettre l’accent sur la vaccination 

Si le vaccin n’empêche pas totalement d’attraper le Covid-19, il réduit fortement les risques de développer une forme grave et ainsi d’éviter une surcharge dans les services hospitaliers. Après l’allocution d’Emmanuel Macron le mardi 9 novembre dernier, près de 150 000 rendez-vous ont été pris au long de la journée, soit trois fois plus que la moyenne des derniers jours ; la France a depuis dépassé la barre des 4 millions de doses de rappel injectées. Les plus de 65 ans devront quant à eux avoir reçu une troisième dose pour conserver leur pass sanitaire à partir du 15 décembre 2021.

Fin des articles