Le centre culturel Mains d'Oeuvres se fait expulser

© Mains d\\\\\\\\\\\\\\\'Oeuvres

C'est en cours : ce matin, les occupants de l'ancien centre social et sportif reconverti en haut-lieu de la culture à Saint-Ouen depuis vingt ans se sont vus refuser l'accès à leur lieu de travail. 

Sur sa page Facebook, Mains d'Oeuvres déplore un dialogue rompu de la part du Maire (UDI), William Delannoy, avec qui l'association est en conflit depuis 2017, date à laquelle il aurait refusé le renouvellement du bail pour transformer l’endroit en un conservatoire de musique.

De son côté, la mairie de Saint-Ouen a publié un communiqué sur Twitter expliquant les motivations de l'expulsion de l'association qui depuis 2015 est "en redressement judiciaire [et] cumulait 237 000 euros d'impayés de loyers à la ville" et a tenté d'attaquer la ville en justice pour renouveler son bail, en vain "a été déboutée et condamnée à quitter les lieux par le jugement rendu le 2 juillet 2019" :

Pour rappel, le centre culturel abrite 250 artistes en résidence et une centaine de bénévoles. Selon la mairie, toujours dans ce communiqué, le lieu serait à l'origine de "fortes nuisances pour les riverains". Le maire assure qu' "avec le nouveau conservatoire, le quartier conservera sa quiétude". Du côté de Mains d'Oeuvres, une conférence de presse est en cours pour les membres de l'association qui n'ont, selon une de nos sources, "pas pu récupérer leurs affaires au sein du bâtiment"

En réponse à cette décision qu'ils jugent injuste, les bénévoles et adhérents de Mains d'Oeuvres organisent ce mardi 8 octobre à 18h30 une protestation pacifique devant le lieu, rue des Rosiers.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Mains d'Œuvres (@mainsdoeuvres) le

Pour lire notre article complet sur Mains d'Oeuvres, c'est par ici

Fin des articles