L'Institut Giacometti et ses 350 m2 dédiés au sculpteur va bientôt ouvrir à Paris

© L’atelier d’Alberto Giacometti dans l’atelier, 1950 © Succession

C’est un des événements phares de l’été 2018 au cœur du monde de l’art moderne. Pour sublimer et mettre en lumière l’œuvre d’Alberto Giacometti (1901-1966), la fondation éponyme passe à l’étape supérieure en ouvrant un institut dans le quartier de Montparnasse en juin. Une façon d'apporter un nouveau regard sur le travail de cet artiste éminent et sur sa période créatrice. Présentations. 


Ce projet risque bien de ravir tous les fans d'un des sculpteurs les plus impressionnants de l'art moderne, mais pas seulement ! La Fondation Giacometti, détentrice du plus riche fonds d'œuvres de l'artiste au monde, ouvrira dès le 21 juin 2018 un lieu permanent entièrement dédié au sculpteur et peintre suisse. Ce lieu prendra la forme d'un institut, car comme l'a expliqué Catherine Grenier, directrice de l’Institut Giacometti et de la Fondation Giacometti, « l'idée était d’inventer un nouveau modèle d’institution ouverte au public », un établissement à la fois dédié à l’exposition, mais aussi à la recherche et à la pédagogie.

Pascal Grasso, architecte - Pierre-Antoine Gatier, architecte ACMH associé - Image : Alessandro Brotto

Située dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés, la fondation a eu pour vélléité d'ouvrir un lieu au cœur de Montparnasse, « un périmètre où Giacometti avait ses habitudes », commente Catherine Grenier. C'est au 5, rue Shoelcher dans le 14e - une rue où vécut sa grande amie Simone de Beauvoir, entre la Fondation Cartier, la Coupole, le Dôme - que s'est installé l'institut.

Dans cet ancien atelier d'artiste de 350 m2 dont l'architecture se situe entre la période Art Nouveau et Art déco (vitraux, fenêtres arrondies, mosaïques...), l'institut présentera de manière permanente une reconstitution exceptionnelle de l'atelier d'Alberto Giacometti, dont l'ensemble des éléments avaient été conservés par sa veuve, Annette Giacometti. 

 Façade du 5 rue Schoelcher, Paris, 2018 - Institut Giacometti

Au sein de ce spectaculaire lieu seront ainsi exposés une grande collection de plâtres, de bronzes, 90 peintures, 2000 dessins, 2000 photos mais aussi des œuvres en terre cuite restaurées (première fois que le public verra ses dernières œuvres inachevées). Il y aura également un cabinet d’arts graphiques où seront présentés les dessins, qui pourront également être consultés à la demande.

Dans ce bâtiment classé monument historique, une des principales problématiques des architectes fut de déterminer comment intervenir pour respecter le lieu tout en donnant une place à l’œuvre de Giacometti. Ainsi, les luminaires ont été placés de façon à reprendre la structure du plafond. Des lustres contemporains et des microspots épousent la trame du plafond. Touche moderniste et espace ancien cohabitent ainsi pour rendre un superbe résultat. 

Véritable écrin sobre et minimaliste, l'intérieur a été recouvert « de peintures blanches, comme un voile blanc », le lieu est spacieux, lumineux, à l'image des ateliers d'artistes. 

Pascal Grasso, architecte - Pierre-Antoine Gatier, architecte ACMH associé - Image : Alessandro Brotto

Plusieurs expositions auront également lieu au sein de l'institut, l'idée étant de montrer Giacometti, mais aussi sa période, les artistes et les écrivains de son époque et ceux qu'il a cotoyés. Ainsi une première exposition s'intéressera à l'atelier de Giacometti vu par Jean Genet. L'installation sera basée sur un texte que Genet a écrit sur l'atelier et sur les œuvres que l'écrivain a vues lorsqu'il venait poser dans son atelier. Une autre exposition se focalisera quant à elle sur le regard des photographes portés sur l'œuvre de Giacometti, et notamment celui du grand Peter Lindbergh qui dévoilera les trésors cachés de la fondation à travers ses clichés. 

Un endroit qui s'annonce bluffant. 


Institut Giacometti

Ouverture le 21 juin 2018
Plus d'infos