The Hand journal, l'Insta parisien des portraits de mains

© _thehandjournal_

On vous a déniché un compte instagram où les gestes du quotidien sont au centre de tout. The Hand Journal, c'est le projet qui met en lumière les mains dans leur diversité. Le projet propose une palette de situations dans le métro, figée par la photographe libanaise Youmna Geday. 


Le langage des mains 

Fini les insupportables selfies avec des duck-face partout. Le compte instagram dont on vous parle aujourd'hui est vraiment différent des autres. Loin des codes vus et revus, rendant uniformes les publications. Ici pas de visages mais une façon singulière de tirer le portrait avec les mains. « Comme fixer le visage peut sembler trop agressif, j'ai commencé à me concentrer sur les mains des personnes qui empruntent le même trajet que moi », explique la jeune photographe de 29 ans. « Ce geste est devenu un automatisme, voire une des seules raisons qui me motivent à prendre le métro. »

Voir cette publication sur Instagram

Good morning horrendous month of June ðŸÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ’¨

Une publication partagée par The Hand Journal (@_thehandjournal_) le

L'expression des mains comme autant de sentiments ou de mots exprimés. Les mains vieilles, jeunes, de toutes les couleurs, occupées ou relâchées, sont l'obsession de Youmna Geday, la graphiste et photographe de 29 ans. Elle nous dévoile son plus gros succès instagram, ce très beau cliché :  

Voir cette publication sur Instagram

Friday nights #thehandjournal

Une publication partagée par The Hand Journal (@_thehandjournal_) le


"Le métro est un temps mort"

« Le temps que je passe en métro tous les jours est un temps mort et anxiogène », précise l'artiste plasticienne. Et d'ajouter : « Le projet s'est construit tout seulJ'ai tendance à fixer mon attention sur une seule personne pour éviter de prendre conscience de la foule autour de moi ». Le processus créatif est toujours le même : « La personne doit être assise en face de moi, et ses mains ne doivent pas bouger au moment où je prends la photo. Ce cadre que je me fixe permet de faire ressortir l'individualité dans la masse du moment ». 

Voir cette publication sur Instagram

Pas toi, ni moi

Une publication partagée par The Hand Journal (@_thehandjournal_) le


L'autre facette d'un visage

« Ce sont des portraits de personnes qui habitent Paris et dont le détail des mains raconte l'autre facette d'un visage. » Et déjà les retours sont positifs : « au fur et à mesure, j'ai eu de plus en plus de retours sur ces portraits de mains, et j'ai donc fait ce compte pour les isoler du reste ». 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par The Hand Journal (@_thehandjournal_) le

La spécialiste des portraits de mains travaille sur un nouveau projet, une nouvelle série de portraits de femmes sur la maternité. Ce dernier projet fera l'objet d'une édition. Également, l'artiste crée parallèlement des installations lumineuses qui seront bientôt exposées.

Voir cette publication sur Instagram

#fatherhood

Une publication partagée par The Hand Journal (@_thehandjournal_) le

Pour suivre toutes les nouveautés du compte The Hand journal de Youmna Geday, c'est par ici