Inauguration de la première rue “zéro déchet” à Paris

© Joel R

Trop, c’est trop ! Pour diminuer la quantité de déchets produits chaque année par la ville de Paris (soit 410 kg/an), la mairie du 10e arrondissement a mis en place une ambitieuse politique du "zéro déchet". La rue de Paradis sera donc le cobaye de cette nouvelle expérimentation à compter de ce mois de décembre et ce durant un an. Explications.

Dans le cadre du Plan Climat de la ville de Paris, la rue de Paradis deviendra la première rue zéro déchet à Paris, à partir de décembre 2018. L’objectif ? Inciter les citoyens et les commerçants à réduire autant que possible leur production d’ordures et à mieux trier. En effet, si le poids de la poubelle parisienne ne cesse de baisser depuis quelques années, il est tout de même passé de 239kg par habitant en 1940 à 485kg en 2015.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Jean-Marc Chataigner (@jmarc.chataigner) le


Si la mairie du 10e arrondissement a tranché en faveur de la rue de Paradis pour tester son plan "zéro déchet", c’est parce qu’elle constitue un échantillon représentatif de la ville, avec son mélange de logements privés, de logements sociaux, d’entreprises, d’écoles et de commerces. Ici, supérettes bio, restaurants vegan et boutiques éco-friendly cohabitent avec une population de "mauvais élèves" du recyclage. Chaque habitant jette en moyenne 488kg d’ordures contre 418kg pour le reste de Paris.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Isabelle De Maison Rouge (@isabelledemaisonrouge) le


En collaboration avec l’association Zero Waste Paris, la mairie du 10e mettra à disposition des initiatives pour amener tous les habitants au zéro déchet. Les restaurants seront incités à proposer des boîtes, des gobelets et des pailles en carton recyclable. De plus, des composteurs collectifs, ainsi qu’un frigo partagé, seront installés dans la rue.

Afin que l’expérience soit complète, les habitants pourront assister à des formations au tri ou des ateliers "Do it Yourself" pour proposer des alternatives à l’usage unique. Un projet qui va donc au-delà d’une simple optimisation du recyclage. Le but premier étant de réduire la production de déchets à la source, avec un objectif final de réduire de 10% les déchets, soit 50kg de moins par personne par an. À quand pour tout Paris ?