Une nouvelle ferme Playmobil qui dénonce la maltraitance animale

Vous connaissez tous, la Grande Ferme des Playmobil, avec ses petits personnages statiques aux mains bizarres qui évoluent dans une ferme où tout le monde est content et les animaux épanouis. Est-ce un lointain souvenir ?


Début mai, l’association PETA (une association de défense des droits des animaux) a demandé à Playmobil d’enlever ces animaux un peu trop joyeux de son jeu. Ils ont déclaré à The Independent que cette ferme donne « une représentation erronée de la réalité de la vie des animaux de ferme, faite de souffrance et de violence ».

Sans réponse de la part de l’entreprise, PETA a décidé de créer son prototype pour une nouvelle version. Le résultat est… sanglant.


Le prototype disponible sur le site de PETA

L’association voudrait expliquer aux enfants la réalité des abattoirs. Ils expliquent dans leur communiqué qu’ils désirent « montrer aux enfants la façon dont les vaches sont réellement traitées dans l'industrie laitière parce que les vaches laitières sont envoyées à l'abattage une fois qu'elles ne produisent plus assez de lait pour être rentables », et, entre autres, que le lait que les enfants aiment tant se produit au détriment du bien-être des vaches. Pour la dirigeante de PETA, les enfants sont élevés dans le mensonge. Elle s’explique dans une interview à The Independant : « les jouets liés à l'univers de la ferme trahissent invariablement la réalité de la vie et de la mort des animaux élevés à des fins alimentaires. Le temps que les enfants découvrent la vérité, ils sont si habitués à consommer viande, lait et œufs qu'ils ne se posent souvent plus aucune question. PETA demande à l'entreprise d'arrêter de mentir aux enfants à propos de l'horreur et de la cruauté qui se cachent derrière chaque verre de lait, chaque hamburger à la viande de bœuf ».

Outre la réaction de l’entreprise de jouets, c’est le patron de la branche laitière de l’union britannique des agriculteurs qui affirme la volonté de transparence et ajoute : « Nous ne devons rien cacher. Nous faisons tout notre possible pour cela, mais la réalité, c'est qu'à la fin de leur vie, les vaches terminent dans la chaîne alimentaire. Si vous mangez de la viande, vous savez pertinemment qu'elle vient de l'abattage d'animaux ».


Une requête un peu excessive de la part de PETA, même si, vous nous connaissez au Bonbon, on est à fond derrière l’association. Le kit de la Grande Ferme tend a représenter une ferme comme il en existe encore, avec un agriculteur et des animaux qui marchent en liberté et non un abattoir. Oui il faut éduquer les enfants à la réalité de la maltraitance des animaux qui finissent dans notre assiette, mais comme ça ? Si on réfléchit dans l'autre sens, la ferme telle qu'elle existe pourrait permettre aux enfants d'avoir de l'empathie, de l'affection pour les animaux et refuser par la suite les conditions d'abattage... qui sait ?

Fin des articles