Une exposition gratuite pour lutter contre la grossophobie à Paris

undefined 25 février 2019 undefined 18h38

Jeanne Gourdon

La semaine dernière, celui qui a réinventé la mode de son époque, Karl Lagerfeld est mort. Il y a dix ans, il disait dans un magazine allemand : « Personne n'a envie de voir des femmes rondes sur les podiums [...] Ce sont les grosses bonnes femmes assises avec leur paquet de chips devant la télévision qui disent que les mannequins minces sont hideux. » Aujourd’hui, on a donné un nom à cette forme de haine : la "grossophobie".

Aujourd’hui c’est le premier jour de la Fashion Week (et oui, encore). Alors que les mannequins les plus sveltes s’apprêtent à réaliser leur rêve de défiler, les femmes aux "kilos en trop" se complexent un peu plus chaque jour. Pour défier ce mouvement et casser les codes de la mode, la Mairie de Paris organise une exposition sur les façades de la Caserne Napoléon située à deux pas de l’Hôtel de Ville. Cette exhibition à ciel ouvert mettra à l’honneur les femmes rondes et fières de l’être qui avaient défilé dans les salons de la mairie en décembre 2017.


Un message anti haine

Les photos seront accompagnées d’un message de chacune des mannequins. Pour faire partager leur expérience, elles raconteront les discriminations qu’elles ont vécues et dénonceront les codes absurdes qu’on a essayé de leur imposer. Gerrie Palacios Bideau raconte notamment : « J’en suis sortie renforcée dans ma lutte contre les discriminations [...] Je suis grosse, je suis grande et je suis noire […], j’ai assez souvent senti la discrimination dans ma vie. » C’est Hélène Bidard, maire-adjointe chargée de l’égalité hommes-femmes et de la lutte contre les discriminations qui est à l’origine de cette exposition. Même le directeur artistique n'a pas été choisi au hasard, puisque ce n’est autre que Vincent Mc Doom, star de la télé-réalité, transgenre et mannequin noir.

Voir cette publication sur Instagram

????bienvenu dans mon monde ???????????? suite du défilé du 15 décembre 2017 à #paris pour la journée contre la #grossophobie ce matin on decouvert la belle exposition tout au tour de la mairie et ceci jusque au 29 Mars. Un grand merci a @vincentmcdoom et@lamairiedeparis qui a fais sa possible fière de représenter la suisse et @olivia_boa avec sa superbe ténue #Fière #stoplemotgrosse #paris#fashionmodel #lamiapassione #photography #mapassion #makeup #makeupartist #makeupfashion #trucco #trucchi #tripcolourtigi #trucchichepassione #truccatriceprofessionista #maquillaje #maquilladoraprofesional #maquilladora #kiko#naked @your_makeup_inspiration #photography #defile #fashionblogger #fashionbigsize #mairiedeparis #themilitantbaker @themilitantbaker3

Une publication partagée par alba (@fxmakeupmyalba) le

Pour Vincent Mc Doom, « c’est la mode qui est en retard » – un credo qu’ils s’emploient à faire changer à travers cette exposition culottée. Puisque la controverse est inévitable en 2019, Hélène Bidard a été accusée de promouvoir l’obésité. Elle répond alors à cette accusation : « Nous faisons exactement le contraire. Lutter contre l'obésité ce n'est pas lutter contre les obèses, personne ne choisit de l'être, il faut accompagner ces personnes-là. »

Une exposition tout en courbe à aller découvrir sous le soleil parisien jusqu’au 29 mars.