Décès de la reine Elizabeth II : retour sur son règne et déclenchement de l’opération London Bridge

  • Lila D
  • News
  • Publié le 8 Septembre 2022 à 18h05

La reine d’Angleterre Elizabeth II s'est éteinte à l’âge de 96 ans, entourée de ses proches au château de Balmoral, en Écosse. Retour sur son très long règne et description sur ce qu’il adviendra de la monarchie anglaise dans les prochains jours. 

Elizabeth Alexandra Mary est née le 21 avril 1926 à Londres. Troisième dans l’ordre de succession au trône après son oncle Édouard VIII et son père George VII, elle n'était pas vouée à régner si jeune, mais son oncle a changé le destin de toute sa famille en abdiquant, laissant ainsi le trône à son frère cadet, la faisant héritière directe du trône. À la mort de son père le 6 février 1952, elle devient reine d’Angleterre à l'âge de 25 ans. Elle est la première monarque à retransmettre son couronnement à la télévision, idée conseillée par celui qu’elle a épousé, Phillip Mountbatten, prince de Grèce et du Danemark. Ils auront quatre enfants : Charles, prince de Galles, Anne la princesse royale, Andrew duc d’York, et Edward comte de Wessex.

Au cours de son règne, Elizabeth II aura vu se succéder 15 premiers ministres et aura effectué un grand nombre de visites officielles à travers le monde. Aussi surprenant que cela puisse paraître, elle a aussi participé au changement, puisqu’elle a supervisé la dévolution du pouvoir au Royaume-Uni, et le rapatriement de la Constitution du Canada. Elle a aussi participé à la Seconde Guerre mondiale en s'enrôlant dans la British Army féminine.

Sa vie de reine a été trépidante, mais sa vie de femme et de mère a été elle aussi pleine de rebondissements et de moments difficiles. Trois de ses quatre enfants ont divorcé en 1992, puis Diana Spencer est morte en 1997. Sa mère et sa sœur sont décédées en 2002, puis son époux en 2021, après un mariage qui aura duré plus de 73 ans.

Elle aura régné plus de 70 ans sur le royaume unifié de Grande Bretagne et d’Irlande du Nord, ainsi que des quatorze états souverains du Commonwealth.


Que prévoit le protocole pour les prochains jours ?

L’opération London Bridge est donc lancée depuis son décès. Cela implique l’annonce de la mort de la Reine, puis la période de deuil officielle, et bien sûr les funérailles. Pourquoi l’opération London Bridge ? Parce que la phrase codée « London Bridge is down » a été communiquée à la Première ministre, ce qui a lancé l’opération. C’est un plan très détaillé qui implique beaucoup des services de l’État : la Church of England, le Metropolitan Police Service, la British Armed Force, les médias publics, les Royal Parks, la Greater London Authority et le Transport for London. L’opération fonctionne logiquement avec d’autres plans comme l’opération Spring Tide, qui est le protocole pour l’accession au trône du prince Charles.

Fin des articles