Des affiches sur le consentement placardées à Paris

Les 8 visuels de la campagne réalisée par Hands Away

C'est pourtant pas compliqué ! Un classique "Maverick, bête de sexe, fais-moi l'amour où je ne réponds plus de mon corps" susurré à l'oreille depuis l'arrière d'une moto de grosse cylindrée, c'est du consentement ; un décolleté arboré fièrement pour mettre en valeur une jolie poitrine, ça n'en est pas. 

Alors dit comme ça ça peut paraître clair, et pourtant, il semblerait qu'il faille rappeler à toute une frange de la société (les hommes principalement, on ne va pas se le cacher) qu'un look soigné ne constitue pas une provocation faite à leur virilité et encore moins une invitation à les considérer comme des proies. C'est donc dans un but entièrement pédagogique que ces affiches seront diffusées sur des panneaux publicitaires dans l'espace public francilien.


Ceci n'est pas un consentement

Issue d'un partenariat entre la RATP, la Mairie de Paris et la région Île-de-France, cette campagne de sensibilisation a été réalisée par l'association féministe Hands Away (que l'on pourrait traduire par "bas les pattes" en français) et se base sur huit clichés de la photographe américaine Shelby Duncan, qui mettent en situation des femmes dans la vie de tous les jours. Le slogan est ma foi très efficace : "Ceci n'est pas un consentement", d'après le célèbre tableau de Magritte La Trahison des images dont le sens est contenu dans le nom. 

Rappelons brièvement que d'après un sondage Ipsos, 30 % des Français pensent qu'une « tenue sexy excuse en partie le violeur ». 

 

Fin des articles