Un chacal doré aperçu dans les Deux-Sèvres

© iStock

C’est la troisième fois qu’en France un chacal est repéré. Phénomène plutôt rare…

Des experts ont mis en place des pièges photographiques afin de capturer les images de cet animal sauvage qui se trouve habituellement en Europe du Sud-Est et en Asie. Depuis 2017, les preuves s’accumulent quant à la présence de chacals en France avec trois observations établies en Haute Savoie en 2017, en 2018 et en 2019, et dans les Bouches-du-Rhône fin 2020. Avec son apparition dans les Deux-Sèvres, il s’agit du troisième lieu dans lequel le chacal a pointé le bout de son museau.

Sa taille est semblable à celle d’un loup, mais légèrement inférieure avec des pattes plus courtes – et bien que très ressemblant, il est plus grand qu’un renard. Pas de danger pour l’homme déclaré : carnivore, il ne s’attaque pas à la chair humaine, mais aux petits rongeurs, oiseaux ou encore lézards. Le chacal est considéré en France comme une espèce nouvelle et ne peut pas être chassé ou piégé. Une présence inattendue !

Fin des articles