La carte des spots de Johnny d’Ormesson à Paris

© Le Bonbon

Ils ont tous deux le regard clair et un bagage impressionnant de punchlines à faire trembler Booba : Jean d’Ormesson et Johnny Hallyday nous ont quittés. Ils sont désormais entrés dans la légende et vont occuper massivement nos fils d’actualités pour un bon bout de temps. Quels sont les lieux emblématiques parisiens qui ont rythmé, marqué l’histoire trépidante de ces assoiffés de la vie ? 

L’enfance

Johnny, alias Jean-Philippe Smet de son vrai nom, est né le 15 juin 1943 à la Clinique Villa Marie-Louise située au 3 cité Malesherbes dans le 9e arrondissement de Paris.

Jean Bruno Wladimir François de Paule Le Fèvre, aussi connu sous le nom de Jean d’Ormesson est quant à lui né le 16 juin 1925 dans le 7e arrondissement.

Les études

Enfant de la balle, Johnny suit des cours de théâtre au Centre d'art dramatique de la rue Blanche dans le 9e et au Théâtre du Petit Monde dans le 11e.

Jean d’Ormesson entame un parcours scolaire prestigieux avec une prépa hypokhâgne au lycée Henri IV pour ensuite entrer à seulement 19 ans à l’Ecole normale sup.

Les débuts

En 1974, Jean d’Ormesson est nommé directeur général du Figaro et s’installe à son bureau au Rond-Point des Champs-Elysées. A ce sujet, il déclarait au Figaro : « Ma plus grande impression parisienne : le jour où je suis entré au Figaro. On m'a montré mon bureau, dont le balcon offrait un large point de vue jusqu'à l'Étoile. Je me suis dit : « À nous deux Paris ! »

En septembre 1960, Johnny Hallyday est programmé pendant trois semaines à l'Alhambra en vedette américaine de Raymond Devos. L’accueil est mitigé mais il bouscule la scène parisienne. C’est la première grande date de l’idole des jeunes dans la capitale.

Les consécrations

Les 18, 19 et 20 juin 1993, Johnny Hallyday investit le Parc des Princes pour une série de concerts entrés dans la légende. Johnny arrivait sur scène par la pelouse en fendant la foule. Un show de plus de trois heures qui attira 150 000 spectateurs. J

ean d'Ormesson a son lot de succès aussi, avec au paroxysme, son élection à l'Académie française le 18 octobre 1973.

Le style

Johnny Hallyday se faisait tailler son bouc légendaire chez Alain-Maître Barbier au 8 de la rue Saint-Claude dans le 3e.

Jean d’Ormesson aimait beaucoup les chaussures de chez John Lobb au 21 Rue Boissy d'Anglas dans le 8e.

Les mariages

Après une vie sentimentale agitée et deux mariages à son actif, Johnny Hallyday épouse en 1995 Laeticia à Neuilly. Elle partagera sa vie jusqu’au bout.

Le 2 avril 1962, Jean d’Ormesson épouse dans le 16e Françoise Béghin. 

Les sorties

Le bar préféré du roi du rock en 1958 s’appelle le Snack-Spot Bar et se situe juste à côté de la gare Saint-Lazare. Avec ses potes, il y jouent au billard et écoutent des disques sur le juke-box.

Quant à Jean d’Ormesson il passait sa vie au Studio des Ursulines dans le 5e. Il s’y rendait trois fois par jour pour voir des films américains quand il était à Normale Sup.

Les récompenses

Jean d'Ormesson a reçu la grand-croix de l'ordre national de la Légion d'honneur. Il est officier de l'ordre national du Mérite, commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres. Rien que ça !

Johnny n’est pas en reste puisqu’il cumule dix Victoires de la musique. Il est aussi Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier de la Légion d'honneur et Officier de l'ordre de la Couronne. 

La fin

Jean d’Ormesson s’est éteint le 5 décembre 2017 à l’âge de 92 ans chez lui aussi, à Neuilly-sur-Seine. Johnny Hallyday est décédé le 6 décembre 2017 à l’âge de 74 ans, chez lui, à Marnes-la-Coquette des suites d’un cancer du poumon.