C’est officiel, le canal Saint-Martin devient piéton

iStock

Elle l’avait promis, elle l’a fait. Désormais réélue, Anne Hidalgo n’a pas tardé à mettre en place l’une de ses promesses de campagne : piétonniser le canal Saint-Martin.

« Si je suis réélue, le canal Saint-Martin sera piétonnisé avant l'été, entre Stalingrad et République », promettait Anne Hidalgo avant les élections le 25 juin. Depuis, le canal circule au ralenti, il prend son temps, il souffle, il respire. Et on respire avec lui.

Quelques voies ont déjà été bloquées, comme le pont tournant de la Grange-aux-Belles qui permet de rejoindre Colonel-Fabien, et des barrages ont été installés au croisement du square Villemin, à l’extrémité des rues de Lancry, Louis-Blanc et des écluses-Saint-Martin.


Vers un canal 100 % piéton

Sur une certaine partie de la route, le sens de la circulation a été inversé (au niveau du square Villemin côté quai de Valmy, et de la rue Louis-Blanc côté quai de Jemmapes). Si, pour l’instant, les conducteurs sont perdus avec ces circulations alternées, détournées et ces barrages routiers, tout cela n’est que temporaire.

Car les modifications font partie de la première phase du nouveau plan de piétonnisation des berges du canal et visent à réduire doucement la circulation, jusqu’à la piétonnisation définitive qui se fera petit à petit. Et pour inciter les Parisiens à prendre leur vélo, la maire a annoncé la création cet été d’une piste cyclable à double sens rue de la Grange-aux-Belles, du canal à Colonel-Fabien.

Fin des articles