10 fun facts à connaître sur les Bleus

© LP/Arnaud Journois

« On est en finale, on est en finale, on est, on est, on est en finale. » Vous connaissez la chanson, mais connaissez-vous bien les joueurs ? car s'ils sont d'ores et déjà des héros nationaux, ce sont avant tout des hommes ! Voici 10 anecdotes à retenir pour vous la raconter en attendant dimanche. 


Adil Rami

S'il n'a pas joué une seule minute depuis le début de la compétition, le défenseur de l'Olympique de Marseille à la moustache saillante pourra toujours se consoler dans les bras de... Pamela Anderson, rendue célèbre par la série Alerte à Malibu dans les années 90, avec qui il est en couple depuis... bah on sait pas exactement, mais on s'en fout non ? 


Benjamin Pavard

Le jeune défenseur du VfB Stuttgart, qui avait révélé avoir pleuré en apprenant sa convocation pour cette Coupe du Monde, et a depuis inscrit l'un des plus beaux buts de cette même compétition, avait déjà noué son destin à celui de la France en conquérant le cœur de Rachel Legrain-Trapani, Miss France 2007. Toujours dans les bons coups ce Benji. 

🔵⚪🔴 #FiersdetreBleus @equipedefrance

Une publication partagée par Benjamin Pavard (@benpavard21) le


N'Golo Kanté
 

Réputé pour sa grande modestie et sa discrétion, le meilleur milieu récupérateur du monde, ou en tout cas, de cette Coupe du Monde, a débarqué dans le monde du football professionnel sur le tard. En effet, il jouait encore en National, à Boulogne, il y a cinq ans. On imagine donc qu'il a eu du mal à s'adapter au nouveau monde dans lequel il évolue depuis, à tel point qu'à son arrivée en Premier League à Leicester, l'année de leur titre (coïncidence ?), il refusa la voiture mise à disposition par le club, déclarant préférer se rendre aux entrainements en courant. Ça vous pose le bonhomme. 

On continue! Merci pour votre soutien @equipedefrance

Une publication partagée par N'Golo Kanté (@nglkante) le


Kylian Mbappé

Le chouchou des Français l'est pour plein de raisons. Outre sa jeunesse, sa grande maturité et son immense talent, il est aussi très généreux. La preuve, il verse intégralement les différentes primes qu'il touche pour son parcours en Bleu à des associations dont il est le parrain. D'après mon pote Hugo, son père, qui s'occupe de sa carrière, aurait déclaré un truc du genre : « il touche déjà beaucoup trop d'argent au PSG, donc autant que ça serve à quelque chose ». Ça aide à garder les pieds sur terre. 

‪Rendez-vous en demi-finale 🇫🇷👍🏽‬

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe29) le


Raphaël Varane 

Le défenseur central d'à peine 25 ans et déjà détenteur de trois Ligue des Champions avec son club du Real Madrid a commencé plus modestement. Alors qu'il évoluait encore au RC Lens, et qu'il révisait pour le bac, un certain Zinédine Zidane, alors entraîneur adjoint au Real Madrid, l'appelle pour le convaincre de rejoindre les Merengue. Raphael est fatigué, il a du boulot, il demande donc tout simplement à Zizou de le rappeler à un autre moment. C'est ce qui s'appelle avoir le sens des priorités. 


Ousmane Dembélé

Incroyable de penser qu'un joueur dont la qualité première est la vitesse puisse s'attirer des ennuis auprès de ses entraîneurs en raison de son addiction aux fast-food. Oui, le Barça lui a même imposé un cuisinier personnel, afin qu'il se débarrasse de ses mauvaises habitudes. En même temps, ce serait bête de finir comme Jean-Claude Darcheville, le joueur antillais qu'on surnommait affectueusement "Gronaldo"...


Olivier Giroud
 

Le plus barbu et beau gosse des Bleus a plus d'une corde à son arc en matière de séduction. Ainsi, il pourra vous emmener danser le Flamenco ou la Bossa Nova toute la nuit si vous le souhaitez. Non je plaisante, il a juste pris danse comme option quand il était en STAPS à la fac, mais il était nul. Mais en y réfléchissant bien, le fait qu'il ait fait des études, ça fait rêver aussi pour un footballeur, non ? 


Blaise Matuidi

L'infatigable milieu de terrain, ancien symbole du PSG depuis transféré à la Juventus de Turin, est un bourreau de travail. À 4 ans, alors qu'il s'entraine en bas de chez lui à mettre des frappes, l'une de celles-ci, déjà très puissante on l'imagine, passa à côté du but (ça arrive de pas cadrer) et vint percuter l'un de ses frères qui passait par là en vélo. Résultat : une jambe cassée pour le frérot. "Sans maîtrise, la puissance n'est rien" ? Sans maîtrise, la puissance fait des dégats, plutôt. 


Antoine Griezmann
 

Hyper souriant et détendu, le meneur des Bleus a pourtant vécu des heures qui durent être bien difficiles. Sa sœur Maud se trouvait en effet au concert des Eagles of Death Metal, au Bataclan, lors de ce terrible soir du 13 novembre 2015. Elle en est sortie indemne, et arbore même depuis un tatouage en souvenir du drame. 

Plus qu’un match ! VIVE LA FRANCE 🇫🇷

Une publication partagée par Antoine Griezmann (@antogriezmann) le


Samuel Umtiti 

Avant de devenir le héros de tout un peuple en marquant le but qui envoie l'équipe de France en finale de cette Coupe du Monde 2018, Samuel Umtiti est passé par les sélections jeunes et les tournois, comme tout footballeur qui se respecte. C'est à ces occasions, dès 9 ans, qu'il rencontrait régulièrement son coéquipier de défence centrale Raphaël Varane. Comme quoi, il n'y a pas d'âge pour former une charnière centrale en béton armé. 

💪🏾🇫🇷On est en finale! #FiersdetreBleus #WorldCup

Une publication partagée par Samuel Umtiti (@samumtiti) le