Le Mobilier national : un voyage dans 350 ans de design au cœur de Paris

  • La Rédac'
  • Loisirs
  • Publié le 9 Septembre 2021 à 18h04
© Mobilier Pierre Paulin - Mobilier national - Vincent Leroux

Paris a de merveilleux l’histoire qu’elle porte, l’effervescence artistique qu’elle berce, ainsi que l’élégance et le prestige qu’elle dégage. Il est de ces lieux, tels que le Mobilier National, qui ont largement contribué à faire de Paris “Paris”. Entité historique dans la conservation, la restauration et l’entretien d’objets mobiliers de prestige, le Mobilier National s’ouvre à nous afin de nous livrer quelques uns de ses secrets.


Un lieu historique

D’abord connu sous le nom de Garde-Meuble de la Couronne, puis de Mobilier Impérial, le Mobilier National est une institution de la capitale depuis 1604. Créé par Louis XIV et Colbert, ce lieu a vu défiler tout ce que le mobilier national français a de plus admirable. En ce lieu sont conservé, entretenu et restaurés plus de 130 000 objets design ainsi que des œuvres textiles jadis destinés à l’ameublement des résidences royales et, aujourd’hui, à celui des lieux officiels de la République en France et dans le monde. On y découvre des tapis, des meubles, des lustres, des textiles historiques et bien plus encore d’éléments ayant marqué leur temps. Ce lieu riche est le témoin d’une histoire et d’une évolution – celles de l’ameublement officiel français depuis le XVIIe siècle.


© Droits réservés - sélection de mobilier de l'Atelier de Recherche et Création - Mobilier national

Berceau de la création de mobilier

Depuis 1964, le Mobilier National n’est plus qu’un lieu de conservation, mais également un lieu emblématique de la création contemporaine. Sous l’impulsion d’André Malraux, l’Atelier de Recherche et de Création (ARC) voit le jour dans l’objectif premier de réaliser des « meubles et ensembles mobiliers d’après des dessins et modèles de concepteurs contemporains ». Honorer et représenter le design français sont les maîtres-mots de l’Atelier de Recherche et de Création. Ainsi, ce sont plus de 600 prototypes réalisés en collaboration avec une centaine d’artistes qui ont été produits depuis la création de ce lieu.


Atelier de basse lice ©Camille Gasser

Un lieu d’exposition

Curieux et amoureux d’art, pour vous, la visite continue. La galerie des Gobelins accueille régulièrement des expositions et évènements, dans un cadre d’exception. Jusqu’au 15 janvier 2022, on profite de l’expo Palais disparus de Napoléon. C’est l’occasion de s’immerger dans les palais des Tuileries, Saint-Cloud et Meudon, de Napoléon, partis en fumée entre 1870 et 1871. Un bond en arrière dans une histoire en partie détruite, qui vous sera comptée par les 350 pièces d’exception issues de ces palais.


©Thibaut Chapotot


Galerie des Gobelins / Mobilier national
42 avenue des Gobelins - 13e
Ouvert du mardi au dimanche, 11h-18h
www.mobiliernational.culture.gouv.fr

Fin des articles