La carte du Paris féministe : 11 adresses incontournables

© Getty Images

Conjuguer l'histoire et la géographie parisiennes au féminin et tout rassembler dans un guide, c'est la super idée de Charlotte Soulary (ancienne porte-parole d'Osez le féminisme) et Anaïs Bourdet (créatrice de Paye Ta Schnek). La Guide de Voyage nous embarque pour un périple féministe à Paris et aux alentours : pour l'occasion, on a demandé à ses deux auteures de nous livrer leurs adresses fétiches. 


Le musée de Montmartre

Il se situe dans la bâtisse la plus ancienne de la Butte, et dans le temps, c'était the place to be pour de nombreux artistes comme Auguste Renoir, Suzanne Valadon ou encore Toulouse-Lautrec. A faire absolument : la visite "Montmartre au féminin" régulièrement organisée par le musée.

12-14 Rue Cortot - 18e


L'Arc de Triomphe

Saviez-vous que pendant la Première Guerre mondiale, certaines femmes se travestissaient en hommes pour aller au combat ? Le 26 août 1970, un groupe de femmes dépose une gerbe de fleurs à la mémoire de la femme du soldat inconnu (inhumé ici) en expliquant que celle-ci est encore plus méconnue par l'Histoire que son époux.

Place de l'Etoile - 17e


Librairie Violette and Co

Spot incontournable de cette visite du Paris féministe, on y chine romans, essais féministes et LGBT, fanzines. On n'hésite pas à participer non plus aux soirées débats et à visiter les expos régulièrement organisées à l'étage. 

102, rue de Charonne - 11e


Librairie/galerie des femmes

Côté librairie, des grands classiques, romans d'auteures et romans publiés par la Maison des Femmes. Côté galerie, on y découvre régulièrement de nouvelles artistes contemporaines.

33/35, rue Jacob - 6e


Bibliothèque Marguerite Durand

Journaliste et militante féministe, Marguerite Durand crée le premier Office de documentation féministe en 1932. Aujourd'hui encore, cet office est la seule bibliothèque publique française exclusivement consacrée à l'histoire des femmes, au féminisme et depuis peu, aux études de genre. 

79, rue Nationale - 13e


Musée de l'Homme

On s'arrête plus particulièrement devant la vitrine Qui fabrique les enfants ?, puis on poursuit vers La fabrique morphologie (avec une dédicace spéciale à ce si méconnu clitoris) et on découvre la construction sociale du masculin et du féminin à travers la vitrine des Identités plurielles et emboîtées.

17, place du Trocadéro et du 11 Novembre - 16e


Musée Edith Piaf

La Guide de Paris nous prend par la main pour une balade dans Belleville avec la chanteuse : on fait un arrêt par le musée-appartement qui lui est consacré (et dans lequel elle a vécu au début de sa carrière) : on y découvre objets personnels, livres et autres faïences, sans oublier sa célèbre robe noire. 

5, rue Crespin du Gast - 11e


Centre Pompidou

Avec sa collection de plus de 100 000 œuvres, Beaubourg atteint la quasi-parité en ce qui concerne les artistes exposé(e)s dans la partie art contemporain des collections permanentes. On y retrouve notamment les travaux de Sophia Delaunay, Niki de Saint Phalle ou Yayoi Kusama pour ne citer qu'elles. En parlant de Niki de Saint Phalle, ne manquez pas ses sculptures à la fontaine Stravinsky, à gauche lorsque vous sortez du centre Pompidou.

Place Georges-Pompidou - 4e


Musée Curie

L'établissement est consacré à Pierre et Marie Curie, mais nous nous intéresserons davantage à la première femme dirigeant un laboratoire de recherche (et à ce jour la première femme titulaire de deux prix Nobel) : si vous n'êtes pas rassasié(e)s, La Guide propose un parcours dans le Quartier latin, sur les pas de la scientifique, de la Sorbonne à l'île Saint-Louis.

1, rue Pierre et Marie Curie - 5e


Le Panthéon

Comme le précise La Guide, seulement 4 (bientôt 5) femmes reposent au Panthéon, qui accueille les grands personnages qui ont fait l'histoire de France. Cependant, elles sont un peu partout au cours de la visite, il suffit d'être attentif.

Place du Panthéon - 5e


Bonus :
à une heure de Paris, le musée Camille Claudel à Nogent-sur-Seine retrace la vie de la sculptrice, de ses années d'apprentissage avec ses maîtres Alfred Boucher et Auguste Rodin, comparant ses œuvres aux leurs pour en distinguer les différences concernant la représentation de la féminité et la gestuelle des corps féminins.

10, rue Gustave Flaubert - Nogent-sur-Seine


Et encore plus d'adresses du Paris féministe à retrouver dans La Guide de Voyage : 

Ecrit par Charlotte Soulary et mis en page par Anaïs Bourdet - 2018 (11 x 17 cm, 224 pages) / 15€

Fin des articles