Elon Musk veut créer un Jurassic Park avec des vrais dinosaures

  • Cindy V
  • Loisirs
  • Publié le 13 Avril 2021 à 15h58
Universal Pictures

Elon Musk et ses équipes pourraient créer un espace à la Jurassic Park avec des dinosaures génétiquement modifiés d’ici 15 ans. C’est ce qu’on découvre après une balade dans la twittosphère. 

Ceci n’est pas une dystopie. Le milliardaire Elon Musk serai capable de créer un Jurassic Park, avec des vrais dinosaures génétiquement modifiés, comme dans le film culte de Steven Spielberg (1993). Dans un tweet du 4 avril, le partenaire d’affaire d’Elon Musk et cofondateur de la société Neuralink, Max Hodak, écrit « nous pourrions probablement construire un Jurassic Park si nous le voulions. Il ne s’agirait pas de dinosaures génétiquement authentiques, mais […] peut-être qu’avec 15 ans d’élevage et d’ingénierie nous pourrions avoir de nouvelles espèces exotiques ».

 

Générer une nouvelle diversité

Si ces scientifiques ne peuvent pas redonner vie aux reptiles disparus en prélevant leurs véritables gènes, leur volonté d’utiliser la science et les nouvelles technologies pour faire évoluer les conditions naturelles de l’humain est très puissante. Max Hodak a ajouté dans un second tweet que “La biodiversité (antifragilité) est définitivement précieuse ; la conversation est importante et logique. Mais pourquoi nous nous arrêtons là ? Pourquoi n'essayons-nous pas plus intentionnellement de générer une nouvelle diversité ?". 

Plusieurs internautes ont répondu sur Twitter, offusqués par le manque d’éthique que posent ces rêves de milliardaires scientifiques en pleine pandémie pour notre espèce humaine.

Connecter les humains et les machines

Neuralink, la compagnie qui « connecte les humains et les machines » développe des implants cérébraux d'interfaces neuronales directes. Son dernier projet est moins récréatif qu’un Jurassic Park, mais un peu plus à taille humaine : permettre aux personnes paralysées de contrôler les objets avec leur pensée grâce à une puce implantée dans leur cerveau. On a pu voir vendredi dernier le tweet d’Elon Musk présentant un singe de 9 ans qui a pu jouer à un jeu vidéo par la pensée grâce à une puce Neuralink implantée dans son cerveau.

Fin des articles