La Ressourcerie des Batignolles, un lieu de vie solidaire !

Pallier la surconsommation, retisser du lien social et réemployer mille et un trésors, c’est la mission de la Ressourcerie des Batignolles, ouverte en 2017 et véritable pierre angulaire du quartier Wagram.

Tout a commencé dans une station-service en 2015, celle de la Porte d’Asnières. Jean-Marc, l’un des administrateurs du lieu, y était et se souvient : « Il y a deux phases. On avait investi (avec l’accord des propriétaires) la station d’essence désaffectée et semi-fermée, on est restés là de 2012 à 2016, sous une forme d’abord de friperie où on organisait des marchés libres, le Free Market de Paname, avec des troupes de théâtre, c’était un espace polymorphe. Puis on a décidé de se professionnaliser dans la friperie, et en 2013-2014, on avait mis un calicot en gros sur la station “la Ressourcerie du 17e” et on a commencé vraiment à se spécialiser, à installer les vêtements sans les enlever systématiquement, et à accueillir du monde le samedi et le dimanche.

Les conditions étaient très dures parce que c’était un milieu semi-ouvert, l’été il faisait très chaud et l’hiver très froid. Il y avait une poussière insensée à cause du carrefour d’Asnières. Les gens venaient chercher de la fripe presque au kilo, le lieu était un lieu décalé, les gens venaient aussi un peu pour s’encanailler. Le projet a pris de plus en plus de force et les acteurs extérieurs nous ont pris au sérieux parce qu’on avait un impact social. Puis on a eu les feux verts de la Mairie et du bailleur social pour emménager dans cette ancienne poste et ça a été le jour et la nuit. »



Deux ans plus tard, le lieu a poussé ses propres murs et ouvert sa cantine solidaire en février dernier. Surnommée La Buena Vida, elle propose des produits issus de collecte et fait office de bar associatif pendant les heures d’ouverture, où l’on se pose boire un café après avoir arpenté le shop entre les vêtements, les jeux, l’électronique, les livres ou l’ameublement. Au sous-sol, le point d’apport volontaire sert à réceptionner les dons et un atelier de bricolage permet de retaper les meubles du lieu. La ressourcerie fonctionne en gouvernance horizontale, salariés, bénévoles et services civiques confondus.

D’ailleurs, on nous souffle dans l’oreillette que des bénévoles sont toujours activement recherchés… Le prochain, c’est peut-être vous ?

La Ressourcerie des Batignolles
132, rue de Saussure – 17e
Du mardi au vendredi de 13h à 19h, le samedi de 11h à 19h
La Buena Vista : services à 12h15 et 13h
www.laressourceriedesbatignolles.org

Fin des articles

Paramètres des cookies