Les villages de Paris où flâner

Un week-end à la campagne à Paris ça vous dit ? Si vous avez envie de faire une pause loin du vacarme de la ville, c'est le moment de découvrir les villages de Paris, au charme intemporel. Caractéristiques de ces havres de verdure au milieu du béton ? Calmes, méconnus, luxuriants et à l'abri des regards. Voici notre sélection des plus beaux villages de la capitale. Et vous, quel sera votre village de Paris préféré ?

Sous les pavés les palmiers 

Mouzaïa

Pour s’aventurer dans le village Mouzaïa il faut connaître. Mais on vous rassure, l'ascension du parc des Buttes Chaumont en vaut la chandelle. Le village Mouzaïa, ou plutôt devrait-on dire les merveilleuses Villas de la Mouzaïa, est un véritable petit paradis : des allées piétonnes arborées, de magnifiques villas datant du début du siècle dernier, des maisonnettes de couleur, des palmiers (oui oui) et pas un chat (enfin si justement, mais pas d’humains)… Bref, un spot à Paris pas encore trop cerné par les badauds et c'est ce qu'on aime.

village-paris © @loahlamy

Rue de Mouzaïa - 19e Rues champêtres dans le 20e La campagne à Paris Il semblerait que le nom de ce quartier tranquille et à deux minutes de Bagnolet parle de lui-même non ? En vérité, c'est certainement le rêve de beaucoup de parisiens que vivent ces habitants du 20e. Cette petite bourgade habitait autrefois par les ouvriers de Paris est certainement l'un des quartiers les plus agréables et les plus insolites de Paris. Pour y accéder, emprunter l’un des escaliers ou prendre la rue Pierre Mouillard en voiture. Une fois perché, vous pourrez flâner au milieu de ces ruelles pavées si mignonnes et de ces jardinets fleuris. Ici, la Porte de Bagnolet nous semble déjà loin. Et, surprise, il y a même un village dans le village avec le Village Charonne. A découvrir sans attendre !  

village-paris © @parisienne.en.vadrouille

La campagne à Paris Rue des Pyrénées - 20e

La butte cachée de Paris

Butte Bergeyre

Laaargement moins célèbre que la butte Montmartre, elle gagne pourtant à être découverte, mais pas trop non plus pour qu’elle garde son esprit villageois qui lui va si bien. Avec ses ruelles perchées à 100m de haut, elle toise Paris d’en haut et laisse ses habitants dans les nuages. Pour la trouver, c'est facile, il suffit par exemple de prendre l'avenue Mathurin Moreau (depuis Colonel Fabien) et de traverser la rue Georges Lardennois. Calme et dépaysement assuré.

village-paris © @jphweb

Butte Bergeyre 76, rue Georges Lardennois - 19e Photo de couverture : © Jean-François Gornet Le village dans le village Villa Léandre Plutôt que de parler de Montmartre d’une manière générale, on préfère se focaliser sur la Villa Léandre. Les petites maisons se serrent et ne se ressemblent pas… Il suffit de bien observer les détails et autres noms fleuris pour savoir qu’on est dans un endroit bien spécial, avec un léger air anglo-saxon. La plupart des maisons sont occupées depuis les mêmes familles depuis bien longtemps. Seuls les flashs de quelques touristes bien renseignés peuvent venir perturber cette quiétude, mais il nous en faudrait plus pour nous décourager de ce petit coin de paradis !  village-paris © @whosechopperisthis

Villa Léandre 23-27 Avenue Junot - 18e

Le préféré des familles parisiennes

Batignolles

Tout le quartier est un petit village avec son parc tellement mignon (avec animaux et mini ruisseau), sa petite église et la place devant, les minots qui courent partout… Pour découvrir cet ancien fief des impressionnistes -Verlaine et Flaubert avaient l'habitude de s'y retrouver entre amis, Zola avait son pavillon dans la rue de la Condamine et Maupassant nous y entrainait dans Bel Ami… - il faut se promener dans le square des peintres,  visiter la sublime Cité des Fleurs, l’église Ste Marie des Batignolles, et emprunter ses passages populaires... On adore, on adore, on adore !

village-paris © @cordugram

Batignolles Rue de Cardinet - 17e  Le plus impénétrable Villa des Fêtes Bon là par contre vous allez peut-être être déçus. Pour pénétrer dans ce village non loin de la place des Fêtes, il faut avoir de la chance : une grille malencontreusement ouverte, les ateliers d’artistes qui accueillent le public ou pourquoi pas demander à visiter ? Les habitants gardent ce secret bien secret et on les comprend… Pour tenter votre chance, on vous recommande d'essayer la petite porte du numéro 13 de la rue de Fêtes. Après s'être engouffré dans le long corridor, on découvre un petit paradis de verdure.  village-paris © @monlipa 

Villa des Fêtes Rue des Fêtes - 19e

Le petit mignon

Buttes aux Cailles

S’il ne fallait parler que d’un seul village de l’autre côté de la Seine ce serait celui là. La Butte aux Cailles est plus connue mais ne déçoit jamais : maisons toutes mignonnes, street-art en veux-tu en voilà, les petites rues pavées de la Cité Florale… On ne s’en lasse pas !

village-paris © @guilva

Buttes aux Cailles - 13e Le village chic Village d’Auteuil Pour apprécier à sa juste valeur le quartier d’Auteuil il faut sortir au métro Porte de Saint-Cloud et s'engager dans la rue Michel-Ange, puis dans l'allée Boileau. On y trouve des splendides maison style Art Nouveau. On aime particulière la quiétude qui y règne et les façades fleuries. On aime moins les passages non accessibles par contre. A bon entendeur !  village-paris © @mazunte75

Village D’Auteuil - 16e

Le plus princier

Le village Royal

On le garde pour l'âme des mousquetaires qui y plane encore un peu, même si elle a été quelque peu submergé par nombre d'enseigne luxueuses. La Cité a été entièrement rénovée en 1992 pour en faire une vitrine de l'élégance parisienne tout en conservant son aspect historique. C'est surtout un lieu de juxtaposition d'enseignes grand luxe au premier abord, mais ça reste un moment de détente royale assez agréable entre la madeleine et la place de la Concorde !

village-paris@estherspierenburg

Village Royal 25 rue Royale - 8e (on peut aussi y accéder par la rue de Boissy d’Anglas) Ouvert du lundi au samedi de 8h à 20h30 

Et pour encore plus de campagne à Paris, voici notre article sur les 10 plus jolies places cachées de Paris.

Fin des articles