Top 8 des plus beaux murs végétaux parisiens

Du plus artistique et esthétique au plus passe-partout, les murs végétaux parisiens sont pour la majorité à l’initiative d’un seul homme : Patrick Blanc. Botaniste et chercheur au CRNS, vous pouvez compter sur lui pour prendre une bonne bouffée d’oxygène et pour vous évader, loin des quotidiennes rues haussmanniennes. Sans oublier les nombreux avantages écologiques de ces « jardins verticaux », qui améliorent notamment la qualité de l’air. De quoi compenser avec les allers-retours pollués à Châtelet. Pas étonnant que le projet des murs végétaux soit arrivé en tête des votes des Parisiens pour le budget participatif en septembre 2014 !

Voyez plutôt :

1. Le plus artistique

Rendez-vous à l'angle de la rue des Petits-Carreaux et de la rue d'Aboukir, dans le 2e, pour vous en mettre plein la vue avec la crème de la crème des murs végétaux. Au 83 rue d’Aboukir, se dresse fièrement le célèbre Oasis d’Aboukir. 25 m de haut. 250 m² de verdure. Un vrai jardin à l’anglaise à la verticale, magnifiquement désordonné. On y répertorie plus de 7 600 plantes de 237 espèces différentes, parmi lesquels des ficus, des fuchsias ou encore des géraniums. Un vrai « hymne à la biodiversité » selon Patrick Blanc.

83, Rue d'Aboukir, 75002 Paris

Accès : Métro Sentier / Métro Strasbourg Saint-Denis

2. Le plus impressionnant

En 2008 est inauguré l’immense mur végétal de la rue d’Alsace, dans le 10e. Vous pouvez vous balader au pied de ces 1 400 m² de superficie, qui culminent 27 mètres au-dessus de vos têtes. Préparez-vous aussi à découvrir plus de 40 000 plantes sur votre perpendiculaire. Pas de honte à faire le touriste devant ce jardin à la verticale qui fait la liaison entre Gare du Nord et Gare de l’Est et qui accueille chaque jour des centaines de voyageurs.

Rue d'Alsace, 75010 Paris

Accès : Métro Gare du Nord / Métro Gare de l’Est

3. Le plus luxueux

On peut aussi ravir ses pupilles grâce à des murs végétaux en intérieur avec le jardin du Pershing Hall, dans le 8e. Depuis 2001, les clients de cet hôtel de luxe peuvent admirer cette œuvre tropicale, qui mélange différentes plantes en provenance d’Amazonie, des Philippines ou encore de l’Himalaya, subtilement éclairées par des spots vert fluo. Et ce, tout en sirotant une coupe de champagne sur la terrasse de la cour intérieure, bien sûr. Bon, ceci dit, prévoyez un petit budget si une soudaine envie de tempura de crevettes, de foie gras aux Saint-Jacques ou de queue de homard vous prend au corps.

49, rue Pierre Charron, 75008 Paris

Accès : Métro Franklin Roosevelt / Métro Alma Marceau

Prix moyen à la carte : 59 €

4. Le plus full business

Mais qui est-ce qui vient se fondre dans la masse des gratte-ciels de la Défense, tout en contrastant avec les grands buildings vitrés du quartier ? Un pan de mur végétal coincé entre la porte du parvis du centre commercial des Quatre Temps et un McDo. Pas forcément le meilleur quartier pour aller se balader, mais on salue l’initiative et le travail réalisé pour vous rappeler que la photosynthèse existe, même à Paris, même dans un centre commercial. Si ce n’est pas juste du pur green washing

1, place du Dôme, 92800 Puteaux

Accès : Métro/ RER La Défense

 

5. Le plus intello

Cet été, on sort, on profite du soleil, mais on profite aussi du temps qu’on a pour (re)découvrir les lieux culturels qu’on a la chance d’avoir près de chez nous. Direction musée du quai Branly, dans le 7e. Allez jeter un coup d’œil aux collections et aux expositions à l’affiche. Le 23 mai prochain se lance « Le Magasin des Petits Explorateurs » ; l’occasion d’en apprendre plus sur la culture populaire française du XIXe siècle et sa vision par le monde extérieur. A l’entrée, ce sont 15 000 fougères, giroflées, iris, fuchsias… issues du monde entier qui s’étalent sur 800 m² de verre. En plus, ce mur qui se veut symbole de paix, d’ouverture et de respect de l’environnement finit le mois prochain sa rénovation.

37, quai Branly, 75007 Paris

Accès : Métro Alma-Marceau / Métro Ecole militaire / Métro Bir Hakeim

 

6. Le plus engagé

Le mur végétal qui s’élève devant le siège d’EDF, au cœur du 8e, a vocation à afficher des préoccupations environnementales que l’entreprise qualifie de « concernantes ». Et ça vaut le coup d’y jeter un coup d’œil lors de votre prochaine razzia aux Champs-Elysées pour les soldes à venir. Ce jardin vertical est l’œuvre de la société Jardins de Babylone, élue actrice du Paris durable 2015 par la Mairie de Paris.

10, rue Lincoln, 75008 Paris

Accès : Métro Champs-Elysées Clemenceau

7. Le plus naturel

Quoi de mieux que de descendre la rue Saint-Vincent vers le Sacré-Cœur, au cours d’une promenade romantique, main dans la main, longeant un étonnant mur végétal naturel… Bon, on peut aussi faire ça dans n’importe quel autre mood, ça reste sympa. La vigne vierge nous montre ses pouvoirs et prouve qu’il peut suffire d'une seule plante pour créer un jardin vertical. Les passants du 18e en font l’expérience, tandis que leur regard reste accroché sur un lampadaire un peu incongru, comme planté sur le mur.

Rue Saint-Vincent, 75018 Paris

Accès : Métro Lamarck-Caulaincourt

8. Le plus passe-partout

Vous êtes sûrement déjà passé devant. Mais sans vous en apercevoir. Et ça c’est fort ! Encore un mur qui nous rappelle que le vert peut exister dans un environnement urbain. Réalisé en 2007 par le grand Patrick Blanc qu’on ne présente plus, en collaboration avec les Galeries Lafayette, ce cadre végétal est littéralement exposé au-dessus de l’enseigne du BHV / Marais / homme, rue de la verrerie (Paris IV). Vous pourrez, en tant que futur expert des murs végétaux parisiens, y retrouver le style anarchique à l’anglaise de l’Oasis de Aboukir. Ah… ! Que de beautés végétales à voir dans Paris, quand on s’attarde un peu.

36, rue de la verrerie, 75004 Paris

Accès : Métro Hôtel de Ville

Fin des articles