Errez dans les rues les plus flippantes de Paris

© Jonathan Rados / Unsplash

C'est bientôt Halloween : pour faire remonter votre taux de dopamine et vous coller des frissons, on a décidé de partir à la recherche des rues les plus glauques de Paname, celles qui vous font serrer les fesses, vous cramponner à votre meuf/mec/pote ou faire semblant d'être au téléphone. À visiter de nuit, de préférence. Ou à ne pas visiter du tout, pour les âmes sensibles.


La rue André-Antoine

Dans ce recoin du quartier Abbesses, les lumières ne fonctionnent jamais et la rue est toujours déserte : et si vous vous faisiez un petit coupe-gorge en rentrant de soirée ? 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Kathrin Follmann (@follmannkathrin) le

Rue André Antoine - 18e


L'impasse vers la Villa de Guelma

Vous partez déjà de la rue André-Antoine ? Pas si vite, moussaillon : faites-vous une frayeur dans l'impasse juste à côté où de curieuses ombres affalées vous dissuadront de faire un pas de plus.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Frank (@cherry_onthecake) le

10, villa de Guelma - 18e


Les Champs-Élysées

On vous l'accorde, ça n'est pas vraiment une rue. Par contre, il s'agit de l'une des avenues où vous avez le plus de chances de vous faire dépouiller, surtout passé 23 heures. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Princess Karen Cummings (@adanne._) le

Champs-Élysées - 8e


Le boulevard des Maréchaux 

Changement d'ambiance radical sur le boulevard des Maréchaux de la Porte de La Chapelle jusqu'au bois de Boulogne où se mêlent drogués, prostituées et clients d'un peu des d'eux : un des endroits où vous risquez de vous faire détrousser plus vite que votre ombre. Mention spéciale côté Porte de La Chapelle où l'ambiance flippante est à son paroxysme.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Faute De Pas Mieux (@magnolia75016) le

Le boulevard des Maréchaux - Paris


L'impasse Naboulet
 

À chaque fois qu'on passe devant cette impasse, on s'attend à signer notre arrêt de mort. Faible éclairage, poubelles comme seul mobilier urbain et étroitesse font de cette impasse certainement l'une des plus flippantes de la ville. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par @giilouzzz le

Impasse Naboulet
Au 70, rue de la Jonquière – 17e


La rue Ambroise-Paré

Non loin de Gare du Nord et derrière l'hôpital Lariboisière, depuis la nuit des temps la rue Ambroise-Paré est le terrain de jeux des malfrats et toxicos en tous genres. Âmes sensibles s'abstenir. Sinon, aventurez-vous carrément au sein de l'hôpital : 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Thomas VDB (@thethomasvdb) le

Rue Ambroise Paré - 10e

Fin des articles