Les terrains de basket les plus cool de Paris

Le basket est le second sport le plus pratiqué dans les clubs français. En revanche, sa pratique en plein air, le "streetball", n'est pas tant répandu. Petit top des meilleurs playgrounds pour travailler votre shoot, votre cardio, et votre booty par la même occasion. Car même si NY est La Mecque du basket de rue, Paris pèse aussi.

Le plus stylé

Alors qu'il était menacé de fermer, le playground Duperré a subi un changement radical. D'un terrain miteux, il est passé à une œuvre de street art ultra prisée par les basketeurs de Paname. En plus d'être beau, ce terrain est recouvert d'une couche de gomme en caoutchouc recyclé, qui absorbe le bruit du ballon. Ce petit bout de high-tech et d'art fait sacrément plaisir à voir.

paris-basket© masculain.com

Playground Duperré, 22, rue Duperré - 9e Ouvert de 10h à 20h en été

Le plus vieux

14, rue de Trévise, on peut trouver le plus vieux terrain d'Europe ! Situé au sein de l'UCJG (l'Union chrétienne des jeunes, YMCA en Anglais), le terrain accueille des sportifs depuis 122 ans. C'est même dans ce gymnase que le premier match de basket-ball en France et en Europe a eu lieu. Aujourd'hui, le terrain mythique construit en 1893 a une allure très vintage avec son parquet « au style point de Hongrie » et n'est plus aux dimensions. Mais le lieu donne une belle leçon d'Histoire à qui s'y aventure pour jouer. Il est parfois prêté à des associations pour des matchs, des représentations, réunions ou tournages !

paris-basket© curbed.com

UCJG Paris 9 14, rue de Trévise - 9e Disponible pour la location ici

Le plus classe

Situé au pied de la tour Eiffel, ce terrain a vu passer de nombreux joueurs pros. La légende américaine Wilt Chamberlain serait venu y martyriser les joueurs du dimanche, seulement équipé de son costard et de ses mocassins, dit la légende urbaine.

paris-basket

Centre sportif Emile Anthoine 9, rue Jean Rey - 15e Ouvert 7h à 22h toute l'année

En page 2 encore plus de terrains

Photo de couverture: © im-magazine.com

Fin des articles