Un nouveau restaurant franco-japonais ouvre dans le 10e

  • La Rédac'
  • Food & Drink
  • Publié le 20 Août 2020 à 18h40

Au cœur du 10e, à quelques mètres du bucolique canal Saint-Martin, se niche une nouvelle adresse délicieuse où cuisine française et notes nippones se marient allègrement. En quelques semaines, le restaurant TÔ a convaincu nos papilles et notre amour pour les menus simples et raffinés.

Réputée pour abriter le bar Chez Prune, quartier général de nombreux fêtards du coin, la rue Beaurepaire a désormais au 34 une nouvelle adresse qui risque fort de faire parler d’elle : le restaurant TÔ. Un lieu pleine de surprises, autant en cuisine qu’en salle ou au bar, dont les portes sont ouvertes depuis le 1er août.

 
Des recettes françaises façon pays du Soleil-Levant

Si la cuisine du restaurant TÔ a un goût prononcé pour les saveurs japonaises, c’est avant tout parce que son équipe est exclusivement originaire de ce beau pays, et même le patron parle la langue avec son équipe. Le chef Ryo Miyazaki, habitué des restaurants étoilés, ajoute à un savoir-faire à la française acquis après de nombreuses années d’expérience une touche subtile et créative qu’il puise tout droit dans ses origines. On retrouve alors à la carte – qui change régulièrement – des plats aussi gourmands que gourmets comme un onglet de bœuf sauce chimichuri au shiso, un carpaccio de saumon mariné sauce wasabi ou un saumon mariné au miso et sa purée de dattes au yuzu ; le tout à des prix plus que raisonnables.

« Que les méthodes de préparation et les assaisonnements soient au goût du Japon, c’était légitime, nous expliquent les patrons du lieu. On ne voulait pas proposer une carte 100 % française, mais quelque chose qui sorte suffisamment de l’ordinaire sans effrayer les moins aventureux. » L’aventure, c’est d’ailleurs le mot d’ordre au TÔ, puisqu’on y propose un menu Omakase, tradition nippone qui consiste à laisser au chef le soin de choisir votre repas, avec pas moins de 7 assiettes, dont un amuse-bouche, trois entrées, deux plats (toujours viande et poisson) et un dessert. Les créations de Ryo Miyazaki varient en fonction des arrivages quotidiens de produits frais, mais régalent toujours par leur surprise et leurs saveurs.

 
Trois salles, trois ambiances… un voyage

Au restaurant TÔ, si nos papilles n’ont pas le temps de s’ennuyer, nos yeux non plus. « On a voulu le restaurant comme une exploration. Aller aux toilettes, c’est un peu comme un voyage puisqu’on traverse la salle, on descend en passant devant les cuisines ouvertes et le bar… et chaque ambiance est différente. » Entre salle aux mille lumières, décor boisé japonisant, sofas en tissu et lampes tamisées, on découvre un peu plus l’univers du TÔ à chaque passage.

Une adresse peut même parfois en cacher une autre, puisque le bar du TÔ se veut indépendant et invite les moins affamés à profiter tout de même de son savoir-faire. Au comptoir, tout est fait maison de A à Z, des cocktails aux sirops. À la carte, une sélection minutieuse de sakés et whiskys japonais ravira les passionnés. Son originalité lui vient des Izakaya, restaurants à tapas où on aime partager des petites douceurs. Ceux du TÔ charmeront les plus indécis du "boire au bar ou manger à table ?", avec un large choix d’assiettes françaises plus traditionnelles, chaudes ou froides.

Vous l’aurez compris, au restaurant TÔ, qu’on ait faim, soif ou les deux, on se prépare dans tous les cas à vivre une aventure aussi visuelle que gustative. Des sensations en salle à celles dans notre assiette, inutile de vous en dire plus pour que vous ajoutiez vite cette adresse à vos nouveaux rendez-vous culinaires préférés.


Restaurant & Bar TÔ
to-restaurant.com
Instagram
34, rue Beaurepaire – 10e

Ouvert du lundi au dimanche (12h00-14h30/19h00-22h30)

La salle en tissu et sofas, pour plus de confort
Ambiance boisée et japonisante dans la deuxième salle
Saumon mariné au miso
Côté d'agneau et son jus de viande
Terrine de chocolat blanc au thé vert Matcha, quenelle d'anko

Fin des articles