Où déguster des plats de grands chefs à moins de 20 € à Paris ?

© La Poule au Pot ©Nicolas Lobbestael

On décrocherait la lune pour goûter à leurs étoiles. Ça tombe bien, nos chefs préférés ont décidé de nous régaler grâce à la création de tables accessibles aux petits porte-monnaie. Mais où déguster les plats de ces génies de la gastronomie ? La rédac' du Bonbon vous livre ses adresses à Paris, où émotion culinaire rime avec mini prix.


La Poule au Pot de Jean-François Piège

Chef du mythique Grand Restaurant aux deux étoiles Michelin et aux 5 toques Gault et Millaut, Jean-François Piège reprend une institution iconique des Halles depuis 1935, La Poule au Pot. Le chef y partage sa cuisine, raffinée et traditionnelle, si bien que le bistrot décroche une année plus tard, lui aussi, son étoile.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La Poule Au Pot (@lapouleaupot_paris) le

L'immanquable : On s'y presse pour déguster l'incroyable Gratinée à l'oignon des Halles à 16 €

La Poule au Pot
9, rue Vauvilliers – 1er


Frenchie To Go de Grégory Marchand

Nichée dans la jolie rue du Nil, au cœur du quartier de Montorgueil, Frenchie To Go, le petit dernier de la lignée du chef Grégory Marchand, nous propose une sélection de classiques de la street-food anglo-saxonne revisités. Étoilé en 2019 pour sa merveilleuse table du Frenchie (tout court), le chouchou des gastronomes parisiens enjaille également nos papilles grâce à son Frenchie Bar à vin, un bistronomique aux petits plats accessibles et délicieux. Alors, heureux ?

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par For All The Food Lovers (@ask4food) le

L'immanquable : Le Reuben à 12 €, un croque au pain de seigle artisanal signé Christophe Vasseur garni de pastrami maison, d’un cheddar Ogenshield anglais, d’un coleslaw à base de chou rouge, betterave, carotte et pomme verte, de moutarde savora et d’un petit dressing cornichon, ketchup et mayonnaise.

Frenchi To Go 
9, rue du Nil – 2e


Café Rural de Marc Veyrat 

Le chef Marc Veyrat, doublement étoilé, s'est installé Porte Maillot pour nous offrir une table paysanne et partisanne, prônant les produits de saison et les savoir-faire artisans. Une auberge contemporaine, conviviale et réconfortante où l'ensemble de la déco et des recettes reflètent l'enfance rurale du chef, un bond dans le temps qui rappelle la cuisine de grand-maman. L'été, l'un des plus grands et iconiques chefs français de sa génération installe même son foodtruck Rural sur le Parvis du Palais des congrès afin de nous faire goûter, sur le pouce, à un sandwich, une soupe ou une salade de saison.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par RURAL by Marc Veyrat (@ruralbymarcveyrat) le

L'immanquable : La manigodine, vacherin fermier des Aravis, accompagné de ses pommes grenailles, à 38 € (à partager) et le buffet de dessert à l'ancienne à 10 € : tarte à la praline, gâteau de Savoie aux myrtilles sauvages, sabayon de semoule de « ma maman » au beurre salé...

Le Rural
2, place de la Porte-Maillot – 17e


MarXito de Thierry Marx 

Le chef multi-étoilé aux influences japonaises ne s’arrête plus. Déjà à la tête de cinq établissements à Paris, le voici qui nous propose un fast-food designé par Ora-ïto. On y dévore des bowls de saison ultra copieux et des sandwichs 100 % bio composés de deux fines galettes de sarrasin légèrement soufflées, tous garnis de produits en majorité veggie. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Marxito by Thierry Marx (@marxitoparis) le

L'immanquable : Yakiniku Beef à 13,50 €, riz japonais, bœuf charolais de chez Jean Denaux déglacé au sake et teriyaki, oignons confits et pickels, cebettes, coriandre, grenade et graines de tournesol. 

Marxito
1 bis, rue Jean-Mermoz – 8e


La Rallonge de Geoffroy Maillard 

Chef de l'étape étoilée incontournable du 18e, La table d'Eugène, Geoffroy Maillard est également aux fourneaux de La Rallonge pour nous orffrir une courte carte de petites assiettes façon tapas révisités, à partager autour du comptoir. L'occasion de déguster des plats de qualité gastronomique à des prix maudiques ! Juste exceptionnel. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Manger C'est Bien (@manger_cest_bien) le

L'immanquable : Coup de cœur absolu pour toute la carte qui évolue en permanence. En ce moment on peut y trouver : une raviole à la volaille, vin jaune, jus aux morilles, oignon nouveau à 10 €, des asperges vertes à la plancha, lard ibérique et ail des ours à 9 € ou encore, la pièce de cochon "Duroc" et son jus truffé à 14 €.

La Rallonge
16, rue Eugène Sue – 18e


Pierre Sang Express de Pierre Sang Boyer

Révélé dans la saison 2 de Top Chef où il était l'un des finalistes, Pierre Sang a depuis ouvert 3 établissements : bistronomique, semi-gastro et gastronomique. Le chef y propose une cuisine aux saveurs franco-coréennes, accessible notamment grâce à son offre fast-food de bibimbaps à emporter.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olivier Cham (@cham009) le

L'immanquable : bibimbap au bœuf à 12 € , riz blanc, riz sauvage, lentilles, quinoa, œuf parfait, chou blanc, carottes, maïs, salade trévise, sauce bulgogi et sauce ssamjang.

Pierre Sang Express
8, rue Gambey – 11e


Le Bistrot d'à côté Flaubert, de Michel Rostang 

Premier chef étoilé à se lancer dans l'aventure des bistrots il y a près de 30 ans, Michel Rostang nous invite à déguster sa cuisine dans un décor rétro et bien dans son jus. Un moment hors du temps ! 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bistrot d'à Côté Flaubert (@bistrotdacote_flaubert) le

L'immanquable : tous les plats sont à 18 € à l'heure du déjeuner. On craque pour le vol au vent de ris d’agneau, morilles et asperges étuvées au vin jaune.

Le Bistrot d'à côté Flaubert
10, rue Gustave Flaubert – 17e


Le Lazare de Éric Frechon

Chef du restaurant gastronomique Épicure au cœur de l'hôtel du Bristol, Éric Frechon a choisi la gare Saint-Lazare pour y nicher une brasserie ultra gourmande dans laquelle on se délecte d'une cuisine tradi extrêmement bien exécutée. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Gilles Pudlowski (@gillespudlo) le  

L'immanquable : Le Croque-Monsieur au beurre de truffe noire à 20 €

Le Lazare
Rue Intérieure – 8e


Le Chardenoux de Cyril Lygnac

Du plafond feuillé au comptoir en marqueterie de marbre classé, le cadre donne le ton. Tranchant avec ses autres établissements, l'un des chefs préférés des Français a investi un restaurant centenaire pour nous offrir une cuisine essentiellement iodée.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Cyril Lignac (@cyril_lignac) le

L'immanquable : Le tartare de thon, avocat, ponzu et son condiment wasabi à 19 €

Le Chardenoux
1, rue Jules-Vallès – 11e

Fin des articles