13 restaurants pour fêter le Nouvel An chinois à Paris

@bao.family

Tout moment est un bon moment pour déguster un plat tradi venu des terres éloignées de l'Empire du Milieu. Mais ce dimanche 22 janvier, on fête le Nouvel An chinois comme il se doit dans nos adresses parisiennes préférées.


Le top des raviolis : Steam Bar

À la tête de cette adresse ? Le chef Monsieur Wong, maître à dim sums en tout genre. Chez Steam Bar, on retrouve des raviolis aux mille saveurs et couleurs. Des plus traditionnels raviolis hongkongais aux plus créatifs au taro et rhubarbe, chaque bouchée est une din-gue-rie !

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Steam Bar (@steam.bar)

Steam Bar
2, rue du Sabot – 6e


Le top des bao : Bleu bao

Vous raffolez de ces petites brioches toutes douces et bien garnies ? La Bao Family a tout ce qu’il faut pour vous régaler. Petit Bao, Gros Bao, Bao Express, et notre chouchou Bleu Bao proposent le top du top des délicieuses brioches fourrées. Notre coup de cœur ? Les xiao long bao à la truffe : des bouchées vapeur avec un hot bouillon à l’intérieur, au porc fermier, crème de truffe, cébette et gingembre… On en mangerait au petit-déjeuner.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Bao Family (@bao.family)

Bleu Bao
8, rue Saint-Lazare – 9e


Le top des wonton : Délice de Condorcet

Voilà un de ces secrets qu’on aimerait garder pour soi, mais il est impossible de ne pas partager la claque en plein visage que représente Délice de Condorcet, cette petite pépite chinoise comme on n’en fait plus. Les wonton de porc et crevette à la sauce pimentée sont un pur délice. Le nom n’est pas trompeur.

Délice de Condorcet
10, rue Condorcet – 9e


Le top des nouilles : Nouilles Ceintures

On choisit la largeur de ses nouilles, son bouillon, végétarien ou carnivore, épicé ou non. On craque pour les nouilles Biang Biang, spécialité de la maison, les moins chères (8€) mais les meilleures, dit-on. Nouilles ceintures XXL, supra-larges pour une gourmandise sur-développée, huile de piment bouillante, ail, coriandre, ciboulette, chou chinois, le tout dans un petit bouillon bien relevé dont la maison a le secret. C’est chaud, on slurpe, ça coule dans la gorge, on fond.

Nouilles Ceintures
69, rue du Faubourg-Poissonnière – 9e


Le top des brochettes : J’suis là 不见不散

Il suffit d’observer les affamés se jeter sur leurs plats par la vitre pour saliver d’avance. Aucun doute, ici on déguste des brochettes du turfu ! Parfait pour un stop hivernal, la gourmandise est de mise et les spécialités du Sichuan sont inspirées de la street food chinoise. Brochettes d'agneau, de bœuf et de gésiers, de racines de lotus, d'enoki… tout y passe.

J’suis là 不见不散
115, rue Saint-Maur – 11e


Le top du piment : Trois fois plus de piment

Papilles sensibles, éloignez-vous de cette adresse, car comme son nom l'indique, ici le piment est à l'honneur. Un cadre moderne avec des jolies tables en bois et des verres en céramique… Et en ce qui concerne le piment, les plus craintifs pourront toujours opter pour les raviolis sichuanais à la pâte maison fondante et élastique, le piment reste largement supportable.

Trois fois plus de piment
9, rue Rodier – 9e
184, rue Saint-Martin – 3e
58, rue des Mathurins – 8e


Le top des bouillons : TaoKan

La légende dit que TaoKan était l’un des premiers restos chinois de Paris. Il n’a pas perdu ses lettres de noblesse et a toujours sa place dans un top comme celui-là. Au menu, des classiques savoureux avec ce petit truc en plus. On craque pour son potage pékinois épicé au tofu, bambou, champignons noirs et poulet.

TaoKan
8, rue du Sabot – 6e


Le top des thés : Yam’Tcha

Ici tout n’est que calme, volupté et délices. Tout est fait pour qu’on veuille rester, du mobilier cosy aux plats savoureux en passant par les thés qui accompagnent les plats. Et en parlant de thés : ici, Chi Wah Chan nous sert une panoplie de boissons chaudes chinoises, parfaites pour affronter le froid glacial. Thé vert "Mist Cloud", Oolong "Quatre Saisons", thé "Rouge comme miel", thé vert jasmin… Vous n’avez plus que l’embarras du choix.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Yam'Tcha (@yamtchaparis)

Yam’Tcha
121, rue Saint-Honoré – 1er


Le top du mapo tofu : Dicœur

Dans ce superbe décor noir et or au cœur même du 9e, c'est toute la cuisine chinoise traditionnelle qui est sublimée. Chic mais pas guindé pour autant, l'endroit est idéal pour déguster un mapo tofu, plat typiquement sichuanais, extrêmement fondant et délicieusement piquant.

Dicœur
45, rue du Faubourg-Montmartre – 9e


Le top du canard laqué : Shang Palace

Restaurant du Shangri La Hotel, le Shang Palace n'est pas vraiment le genre de restaurant asiatique qu'on a l'habitude de voir. Et pour cause, son chef Frank Xu a reçu une étoile au guide Michelin. Alors bon, c'est vrai qu'au niveau budget, on est loin du petit boui-boui de quartier, mais si tu veux te faire plaisir tu es au bon endroit. Alors on met les petites assiettes dans les grandes et on se prend un bon canard laqué à partager : un vrai dîner de prince !

Shang Palace
10, avenue d'Iéna – 16e


Le top du riz cantonnais : Panda Panda

Pensez à des recettes chinoises plutôt classiques : des raviolis vapeur, des nouilles au bœuf, du riz cantonnais… Pensez maintenant à tout ça, mais en mille fois mieux, dans une ambiance cool et avec des serveurs aux petits soins. Vous avez Panda Panda, un excellent boui-boui du futur ayant déjà conquis de très nombreuses bouches de Parisien.

Panda Panda
21, rue Juliette-Dodu – 10e


Le top du Hotpot (fondue chinoise) : AUCIEL

AUCIEL, autre délicieuse cantine chinoise où commander LA spécialité : la fondue chinoise ! C’est simple : cochez les aliments que vous souhaitez tremper dans la grande marmite de bouillon (au choix nature, salé, piment, à l’agneau, au chou fermenté) et régalez-vous parce que c’est à volonté !

AUCIEL
97, rue de Charonne – 11e


Le top du liang pi : La Taverne de Zhao

Plus c’est petit, plus c’est bon dit l’adage, non ? En tout cas, chez Zhao, c’est si petit que c’est bondé mais quand on goûte leurs assiettes de liang pi (grosses nouilles plates), on veut bien jouer des coudes avec nos voisins. Quelques morceaux de seitan avec une bonne crème de sésame, et le tour est joué.

La Taverne de Zhao
49, rue des Vinaigriers – 10e

Fin des articles