Top des œuvres d’art permanentes à voir dans Paris

© Wikimedia Commons

On entend souvent dire que Paris est la "capitale des arts", et non sans raison. Outre les nombreux musées qui la peuplent, les œuvres d’art permanentes courent les rues à Paname. On vous a fait un top de nos préférées (sans compter leurs confrères les graff’, qui mériteraient à eux seuls un top).


Maison fond de Leandro Erlich

Une bâtisse miniature qui ne s’écroule pas, mais s’amollit et répand ses tuiles sur le parvis de la gare du Nord, devenu Pôle Nord. Intriguant non ? C’est ce que vous pouvez observer depuis la Nuit Blanche de 2015 avec l’œuvre de Leandro Erlich, qui suite à la COP 21 questionne le réchauffement climatique et la survie de nos foyers.

Gare de Paris-Nord
18, rue de Dunkerque – 10e


The Welcoming Hands
de Louise Bourgeois

L’artiste qui dissémine partout dans le monde sa faune d’araignées géantes a encore frappé, mais rien de bien effrayant pour les arachnophobes, rassurez-vous. Des mains en bronze, s'élançant, se serrant, se touchant et transpirant l’humanité, ont élu domicile dans le jardin des Tuileries. Une œuvre bienvenue dans un contexte où l’accueil de l’autre n’est pas notre fort.

Jardin des Tuileries
113, rue de Rivoli – 1er 


Les Deux Plateaux
de Daniel Buren

Les 260 colonnes rayées, plus ou moins tronquées et domiciliées dans la cour d’honneur du Palais Royal sont devenues un incontournable des musées à ciel ouvert de Paname. Si elles se sont attiré les foudres des habitants lors de leur installation, elles sont désormais vénérées des Parisiens.  

Cour du Palais Royal
2, rue de Montpensier – 1er


Grandes Ondes
de François Morellet

On vous a parlé de sculptures, mais Paris brille aussi par ses lumières. Des cercles bleutés sont projetés sur la façade du Louvre Saint-Honoré, plongeant les anciens magasins du Louvre dans une ambiance aquatique bulleuse. Certains y verront aussi les ondes radio auxquelles se réfère le titre. Quelle que soit votre interprétation de l’œuvre, apaisement garanti devant cet ondoiement.

Place du Palais-Royal
141, rue Saint-Honoré – 1er


Les formes géométriques de Felice Varini

Anamorphoses géantes, les œuvres colorées du Suisse Felice Varini sur les murs du square Edouard VII sont comme une énigme défiant les visiteurs. Elles les invitent à reconstituer les formes concentriques, rectangulaires etc. à première vue déformées en trouvant le bon angle. Phasant.

Square Edouard VII – 9e


La danse de la fontaine émergente
de Chen Zhen et Xu Min

Sculpture et fontaine tout à la fois, ce dragon de verre et métal surgit du béton pour aller à la rencontre des passants intrigués. Cette créature née de l’esprit des artistes franco-chinois Chen Zhen et Xu Min repose devant l’usine souterraine de production d’eau et fait le pont entre la Seine et la rue, la France et la Chine.

Place Augusta Holmes
Rue Paul Klee – 13e


Le pouce
de César

Lâchez votre téléphone et les pouces bleus désincarnés de facebook pour partir admirer le pouce de l’artiste César, haut de 12 m et pesant 18 tonnes. Épatant !

La Défense
14, place Carpeaux – Puteaux, 92800 


Le bel costumé
de Jean Dubuffet

Il vous fait signe dans le parc des Tuileries. Il s’agit du grand gaillard rouge, bleu et blanc en epoxy de Dubuffet, observant les passants du haut de ses 4 m. Et si vous alliez lui rendre visite ?

Jardin des Tuileries
113, rue de Rivoli – 1er


Écoute
d’Henri de Miller

L’oreille posée contre le sol du jardin des Halles,  une énorme tête est à l'affût jour et nuit des grondements émis par le sauvage métro des Halles. Si d’aventure vous empruntez la machine infernale, prenez le temps de l’observer.

Jardin Nelson Mandela – 1er


Le Voilage
d'Alexander NiKolaevich Bourganov

Un buste, c'est fait pour rendre hommage à un illustre personnage et être admirer non ? Alexander Nicolaevich Bourganov se joue de nous et de la tradition de l'art classique en détournant avec malice la fonction première de l'objet, recouvert d'un voile par des mains volantes espace Pierre-Cardin. Une œuvre, visible des jardins des Champs-Élysées, pleine de légèreté. 

© Flicker

Espace Pierre Cardin
1, avenue Gabriel – 8e


Vous l'avez vu avec ce rapide panorama : Paris regorge de trésors de béton, métal et lumières, qui n'attendent que vous pour être découverts.  

Fin des articles