Top des Japonais à tester à Paris (garanti sans sushi)

© Pixabay

Lorsqu’on décide de manger jap' avec ses potes, on met le cap d’emblée sur les populaires sushis, makis, gyozas ou ramen. Loin de nous l’idée de saborder ces petites merveilles de savoir-faire ancestral, mais la cuisine japonaise est loin de se résumer au poisson cru et aux raviolis frits. Au contraire, les makis et sushis sont très peu consommés sur "l’île des libellules". Est-ce qu’on s’envoie un bœuf bourguignon ou une choucroute chaque semaine nous ? Partant de ce constat, nous nous sommes tournés vers Kanako, une étudiante originaire de Nara, qui nous a gracieusement conseillés les spécialités de son pays où l’art de la table n’est pas pris à la légère.


L’okonomiyaki

À mi-chemin entre l’omelette, le pancake et la galette de pommes de terre, ce plat qui signifie littéralement "ce que vous aimez, grillé" fait sensation sur les tables des petits restos japonais. Cuite sur une plaque chauffante, cette pâte dissimule des morceaux de lard, des oignons (ou autre ingrédient) et est recouverte de sauce (miam). Un plat qui porte bien son nom et qui comblera les gros mangeurs, parfois frustrés par une poignée de sushis. À partager avec ses potes ou à déguster seul chez Aki, un resto de la rue Sainte-Anne à tomber raide, dont c’est la spécialité. 

Okonomiyaki crevettes chez AKI. Regalade comme toujours. #4joursaparis #AKI #japanesefood

Une publication partagée par bergeou (@bergeou) le

Aki
11 bis, rue Sainte-Anne – 1er


Les yakisoba

Afin de varier les plaisirs et de changer des habituels ramen, laissez-vous tenter par les yakisoba, des nouilles sautées produites à partir de farine de blé et agrémentées de tranches de bœuf, porc, poulet, chou chinois, poireaux et carottes, le tout arrosé de sauce spéciale, semblable à celle des okonomiyaki. Si la description ne suffit pas à vous faire saliver, regardez un peu la photo. Vous pourrez en déguster au resto Hokkaido, un des meilleurs de notre connaissance, à des prix défiant toute concurrence.   

焼きそば😋 è±Âšãƒãƒ©ãƒ»ã‚­ãƒ£ãĪツ・ピーマン・人参 もやしåÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ…¥ã‚ŠðŸ˜Š おかわりしたいところã‚ÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂ’ ぐぐっとこらえて ã€ÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂŒごちそうさま」 #焼きそば#ランチ#launch #お昼ご飯#おひるごはん #おうちごはん #yakisoba#やきそば

Une publication partagée par yuï½°ka (@happyrainbow333) le

Hokkaido
14, rue Chabanais – 2e


Le takoyaki

Ces petites boulettes de poulpe entourées de pâte font fureur dans la région du Kansai où elles sont souvent vendues à l’emporte-pièce. Plat populaire et convivial, assimilable à des tapas, il réchauffera vos petits cœurs après une dure journée. Attention toutefois à ne pas vous brûler la langue, le mets est servi bouillant ! Vous en trouverez au resto Happa Tei.

Happa Tei
62-68, rue Sainte-Anne – 2e


Le tonkatsu

Ce plat fera le bonheur de tous les amateurs de barbaque ! Ingrédient vedette de la recette : du savoureux porc pané et frit, accompagné de chou et relevé avec de la moutarde japonaise (karashi) et de la sauce Worcestershire. Souvent servi avec une soupe miso et du riz, ce plat est réputé porter chance aux étudiants pour leurs examens. Vous savez ce qu’il vous reste à faire avant de passer vos épreuves. De quoi soulager votre conscience de délaisser vos fiches mémo-techniques pour la délicieuse cuisine nippone. 

Tonkatsu Tombo
14, rue de l'Arrivée – 15e


L’omurice

Autre mets auquel on ne pense pas spontanément en se rendant dans un Japonais : l’omurice, une omelette garnie de riz frit, de poulet et parfois de légumes, assaisonnée de ketchup. Ce plat à la bonne franquette, qui plaît autant aux adultes qu’aux enfants, pourrait bien aussi vous taper dans l’œil. 

Naniwa-Ya
11, rue Sainte-Anne – 1er

Les inarizushi

On s'est rendu dans un des rares restos parisiens à proposer ce mêt qui ravira les végé et tous les amateurs de bonne cuisine en général. Ces poches de tofu frit farcies de riz aux divers ingrédients sont aussi belles à voir qu'à croquer chez Oinari. Testées et approuvées avec ferveur.   

モンマルトル界隈に1月にオープンしたばかりの「おいなり」をメインにしたåÂ’ÂŒé£ÂŸå±Â‹ã•ã‚“、その名も「oinari」ðŸ¦ÂŠ 岩ä½Âã”夫妻のほっこりとした優しい空間で、優しいお味のおいなりとおばんざいを堪能しました。赤ワインと合わせてもç¾ÂŽå‘³ã—かったですが、次回はぜひシャンパンで楽しみたい🍾 パリåÂœ¨ä½Âã®æ–¹ã«ã¯ã†ã‚Œã—いおいなりのãĠイクアウトサービスも。ランチタイムはおå¼Âå½Â“のイートインï¼Â†ãĠイクアウトがあるので、サクレクール寺院の観光前å¾ÂŒã«ãœã²ã€‚ @oinariparis #oinariparis #パリのレストラン #モンマルトルのレストラン #パリでいなり寿司

Une publication partagée par Tricolor Paris (@tricolorparis) le

Oinari
47, rue Condorcet – 9e 


Les udon, soba et ramen

Parce qu'on ne peut pas terminer ce top sans citer les plats les plus consommés au Japon, nous vous conseillons ces trois sortes de pâtes, présentant chacune des spécificités bien marquées. Les plus épaisses (de 2 à 4 mm de largeur), les udons, sont faites à base de farine de froment, ont une teinte blanche et une consistance élastique. Elles peuvent être consommées aussi bien chaudes que froides, en salade.

Leurs cousines, les soba, sont réalisées avec une farine de sarasin qui leur donnent une couleur plus foncée et un goût bien distinct.

Contrairement à leurs consœurs nées au Japon, les ramen ont été importées de Chine et sont cuites dans un bouillon de poisson ou de viande agrémenté de miso ou de sauce soja. Elles peuvent être de différentes formes et longueurs (on parle toujours de pâtes), il y en a donc pour tous les goûts ! Celles de Sapporo sont à se rouler par terre, on vous laisse juger. 

Ramen in Paris with a long time friend is the best thing ever ðŸÂÂÂÂÂÂœ☺ï¸Â ä»ÂŠæ—¥ã¯è‰¯ã„日でした! パリで友達とラーメンã‚ÂÂÂÂÂÂÂ’é£ÂŸã¹ã¾ã—た。 #ramen #ラーメン #æ—¥æÂÂÂÂÂÂÂœ¬èªÂž #restaurant #パリ #japan #japanesefood #instafood #food #yummy #おいしい #delicious #shrimp #paris #parisjetaime #france #ãĥランス

Une publication partagée par @ mlleoscar le

Sapporo
37, rue Sainte-Anne – 1er


Le mochi glacé

La cuisine japonaise n’est pas spécialement réputée pour ses desserts, et pourtant… Les mochi glacés, ces boules de riz gluant fourrées de glace, sont une véritable tuerie, qui rafraîchira vos palais par temps chaud. Il en existe à tous les parfums : thé vert, haricot rouge, mangue et tutti fruti. De quoi terminer votre voyage des papilles en toute beauté. Vous pourrez en dénicher chez Y-izakaya, qui propose aussi des cheese cakes au thé vert et des dorayakis.

Une publication partagée par AYAMI (@ayami_paris) le

Y-izakaya
14, rue des Dames – 17e