5 erreurs à ne pas commettre après une séance de sport

© Million Dollar Baby

Vous voilà tous beaux, tous remontés dans les starting-blocks, décidés à vous bâtir un six pack à faire pâlir d'envie un mannequin Off Duty. Pour cela, vous vous êtes remis à courir ou vous avez cassé votre PEL pour vous inscrire à la salle de sport ? Félicitations. Pour vous accompagner dans cette démarche pleine de volonté et, on l'espère, durable, le site Mens Health a répertorié cinq erreurs à ne pas commettre après votre entraînement.


Garder ses vêtements de sport sur soi

Ok, ta séance fut intense, tu transpires, tu ne sens plus tes membres et tu te sens passer de l'état solide à gazeux : l'adrénaline a fait son taf. Maintenant, ne macère pas dans tes bactéries s'il te plaît, car rester dans ses vêtements après avoir transpiré empêche la bonne circulation du sang, et par conséquent la récupération.


S'avachir dans son canap' 

Tu as tendance à te dire que tu l'as bien mérité, mais finalement ça ne te sert pas tant que ça... Ton corps a besoin de faire redescendre tranquillement toute cette adrénaline. Il suffit de marcher un peu après l'entrainement, pour encore une fois améliorer la circulation du sang


Manger ce qui nous passe sous la main

Dans l'idéal, il faudrait bien manger et boire de l'eau 20-30 minutes après. Quand on dit "bien", c'est dans l'idéal des protéines et des aliments qui contentent tes besoins énergétiques comme la viande blanche, les amandes, les fruits, les yaourts... 


Faire trop d'efforts d'un coup

Puisque tu y es, tu te mets en tête d'aider un pote à déménager ou de te lancer dans un grand ménage de début d'année. Aie un peu de respect pour ton corps déshydraté et/ou sous-alimenté et pour tes muscles fatigués et repose-toi donc un peu


Oublier la récupération et les étirements

C'est le meilleur moyen de s'attirer une bonne crampe au réveil le lendemain, même si tu n'as pas autant sué que d'habitude et que tu as jugé ton entraînement "trop court" ou "trop facile" : un peu de respect pour ton corps, que diable. 


Et en bonus...

Être irrégulier

Ce serait dommage de noyer toutes ces heures de souffrance et aussi de shoots d'adrénaline dans le manque de motiv' : soyez modestes dans vos objectifs au début, quitte à les augmenter au fur et à mesure (passer d'une heure d'entraînement par semaine à deux, puis trois...). Personne ne vous demande de préparer un marathon ou d'arrêter de faire la teuf au profit d'une vie faite de quinoa et d'haltères, vous pouvez très bien faire les deux. Le principal, c'est d'être régulier et de s'y tenir. Si c'est difficile au début, on prend rapidement l'habitude.