Rainbow village : Un retraité sauve son village de la destruction par l’art

Rainbow Village, Taïwan. © Sanga Park

A Taïwan, un retraité de 84 ans sauve son village de la démolition en le transformant en œuvre d’art.

Il y a 14 ans, Huang Yung Fu, alors âgé de 84 ans, démarre son projet. Caihongjuan, un village près de Taichung à Taiwan, était méconnu du grand public. Laissé à l’abandon, le village était susceptible d’être totalement détruit. Qui aurait pu croire qu’aujourd’hui ce petit village deviendrait une attraction touristique ?

Le dernier homme

C’est en 2008 que Huang Yung Fu, dernier habitant du village, est approché par des promoteurs immobiliers qui envisagent de détruire toutes les vieilles structures pour y construire des bâtiments plus modernes. La valeur sentimentale de sa petite maison combat finalement l’argent proposé. Le retraité était arrivé dans le village après avoir fui sa Chine natale, qui dans les années 1949 devient communiste. Arrivé sur l'île de Formose (autre nom de Taiwan), il s’installe dans un campement, qui peu à peu va devenir son village. 

Sur les 1200 maisons, plus que 11 sont encore debout. Mais pour sauver le souvenir de ce lieu, il décide de peindre chaque mur, chaque maison, chaque route, chaque petit recoin. Ça a commencé par un petit oiseau par ci, un petit chat par là, puis bientôt chaque centimètre du village était peint. Dans un style très coloré, innocent et psychédélique, le lieu est devenu connu sous le nom de Rainbow Village. 

C’est officiellement en 2010, que des étudiants universitaires et leurs professeurs, tombés sous le charme du lieu, ont fait la demande au gouvernement de Taichung d’intégrer le village au patrimoine culturel. Chaque année, Rainbow Village attire près d’un million de touristes. Ce qui devait être détruit au bulldozer, est aujourd’hui devenu un lieu instagrammable !

Rainbow Village. ©IStock

Rainbow Village. ©IStock

Rainbow Village. ©IStock

Fin des articles