Pépite : Les meilleurs croissandwichs de la capitale sont à Belleville

  • Carla Thorel
  • Good Vibes
  • Publié le 14 Décembre 2021 à 18h03
©Capitale

L’adresse idéale pour les fêtards qui veulent de la simplicité, les gourmets qui veulent se régaler, et les soiffards qui veulent du frais. 

Oubliez les latte avoine et les granola à 8 €, chez Capitale on vient pour boire, manger et travailler loin des trends instagrammables engendrées par l’américaine culture café. À Belleville, à quelques pas de son bar à cocktails Combat, Margot Lecarpentier ouvrait il y a quelques mois son café/restaurant Capitale qui incarne « tout ce qui est capital » à la jeune femme au sein d’une journée. 

De 9h30 à 17h30, on s’attable dans une salle au mobilier entièrement vintage et seconde main baignés par une lumière douce presque tamisée, dans une atmosphère calme accentuée par une playlist léchée. Comme à son habitude, Margot déconstruit ce que l’on connait. Avec le cocktail il y a quelques années, elle apportait à Paris la dose de mixologie moins élitiste et cliché qu’il lui manquait. Avec Capitale, elle brise le mythe du coffe shop parisien notamment en proposant un mixe de boissons (softs comme alcoolisés) recherchées.

Une carte pour lendemain de soirée

Chez Capitale, vous vous abreuvez de divers virgin cocktails dont l’original Green-hocker à base de vermut infusé au café, de fleur de figuier, et fleur d’oranger. Vous grignotez les assiettes d’une carte savamment pensée comme « l’idéal d’un lendemain de soirée arrosée ». Au menu, un croissant-dwich de compétition fourré de mimolette, dinde fumée, pickles d’oignons, et chips croustillantes… « La junk food par excellence que je me faisais le dimanche en me réveillant d’une cuite sévère, avec les croissants achetés la veille à la boulangerie… » nous confie Margot. Que ce soit pour soigner vos plaies de lendemain de soirée, pour travailler ou pour boire un café -pas que café- foncez chez Capitale, votre journée en sera sublimée. 

Capitale, Belleville
10, rue Pradier - 19e
Du mardi au dimanche de 9h30 à 17h30

Fin des articles