Le MAC VAL, un magnifique musée de 14 000m2 aux portes de Paris

© MAC VAL

Si vous avez bien arpenté les musées parisiens et êtes en quête d'inspiration nouvelle, ne cherchez plus, on a ce qu'il vous faut. Rendez-vous à Vitry-Sur-Seine, dans l'unique institution dédiée à la scène artistique en France des années 1950 à aujourd'hui.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du MAC VAL en 2015 : le musée fêtait ses 10 ans et organisait l'expo "Chercher le garçon". Un événement qui a fait pas mal de bruit, interrogeant et remettant en question la notion de masculinité, secouant au passage la moquette de préjugés tout poussiéreux qui tapissait l'imaginaire collectif. Et des questions actuelles du même acabit, le musée en a fait son fer de lance. 

Un musée qui en a dans le coffre

Le MAC VAL est un musée récent : inauguré en 2005, il est pourtant le fruit d'une vingtaine d'années de recherches. En effet, en 1982, Jack Lang (alors ministre de la Culture) met en place les Fonds régionaux et départementaux d'art contemporain, autrement dit des collections publiques d'art contemporain pour que l'art "actuel" soit présent dans chaque région de France. C'est ainsi qu'a été créé le Fond Départemental d’Art Contemporain du Val-de-Marne, une collection d'œuvres qui est aujourd'hui exposée par le musée. Le MAC VAL ouvrira ses portes au public sept ans plus tard en 2005.

Aujourd'hui, avec ses 2 500 œuvres, le musée joue un rôle important de découverte et de soutien aux artistes qu'ils soient connus ou pas du marché.

D'ailleurs, plus qu'un musée, l'établissement est avant tout un lieu de vie à part entière. On y trouve un auditorium où sont régulièrement organisées des concerts, des performances et des projections, un centre de documentation avec un fonds important dédié à la jeunesse, un restaurant mais aussi deux ateliers-logements d'artistes accueillis en résidences pour quelques mois. 

Pour les Parisiens en manque de verdure, allez donc faire quelques pas dans le jardin d'1ha à l'esprit minimaliste où se trouvent des sculptures de la collection du musée : il est accessible à tous, visiteurs du musée ou non !

De la Seconde Guerre Mondiale à Netflix

Gros coup de foudre architectural en arrivant sur les lieux : comme tout Parisien qui se respecte, notre conception des espaces s'est réduite avec le temps. Ici, d'épais rayons de lumière traversent le (très) haut plafond de béton. A l'entrée, de grandes bulles vertes semblent suspendues. La bonne nouvelle c'est qu'on peut jouer avec et les déplacer.

On est pas au bout de nos surprises dans ce musée qui comprend deux espaces majeurs : le premier dédié aux expositions des œuvres de la collection. En fait, le fonds du MAC VAL est tellement vaste que tout au long de l'année, les oeuvres résonnent souvent avec les thématiques des expos temporaires.

La prochaine exposition de l'artiste français Kader Attia

En parlant d'expos temporaires, il y en a deux par an : à partir du 13 avril, on verra le travail de Kader Attia (un artiste français qui travaille entre Paris et Berlin) "Les racines poussent aussi dans le béton". Il abordera la question de l'architecture d'après-guerre, de ces grands ensembles architecturaux qu'on appelle souvent cités-dortoirs en s'exprimant avec de grandes installations, à ne manquer sous aucun prétexte.

Quand la banlieue parisienne s'empare de l'art contemporain, et inversement

Au cours de ma visite, j'ai croisé des oeuvres assez fascinantes, de cette mer de sable bleue pailletée à cette salle obscure où l'art visuel et sonore se reflétait sur une étendue d'eau. J'y ai vu un lampadaire taille réelle découper une salle en deux, un ascenseur et des portes à échelle réduite, un mur phénoménal sur lequel un texte avait été écrit à la main par l'artiste pendant plusieurs semaines.

Pour les détails pratiques, ce musée aussi populaire qu'arty est gratuit tous les premiers dimanches du mois, et le jardin reste en permanence accessible à tous. 

C'est ce genre de musées qui s'intéresse à vous, à nous, aux artistes qu'ils exposent sans distinction aucune. La preuve ? A chaque vernissage organisé, tout le monde est invité.  Du coup, on papote avec les photographes, les plasticiens, on leur pose toutes nos questions et on rencontre du beau monde. Hors de tout snobisme et en marge des mondanités tradi, ce musée départemental n'a absolument rien a envier à ses homologues parisiens. 

 

MAC VAL - Le Musée d'Art Contemporain du Val-de-Marne
Place de la Libération - Vitry-sur-Seine
Du mardi au vendredi de 10h à 18h
Les samedis, dimanches et jours fériés de 12h à 19h.


Fin des articles