Photos : l'homme se met à nu

Marre que ce soit toujours les femmes qu'on représente nues dans l’art ? Envie de voir du beau mâle à poil ? Ça tombe bien, le corps des hommes se dévoile à Paris. Rencontre avec Philippe et Guillaume, fondateurs du magazine Normal, qui expose l'Homme Nu à la galerie Pierre-Alain Challier du 25 novembre au 5 décembre.

Parmi les artistes exposés dans 350 m2 pendant deux semaines, on retrouve du beau monde. Orlan, Hans Withoos, Rancinan, Stefanie Renoma… tous ont la spécialité d’avoir représenté des beaux nus masculins contemporains. Une rareté quand il s’agit d’art sans connotation homo-érotique, comme nous l’explique Phillipe.

"Dans l'inconscient collectif, l’homme nu est généralement connoté homo-érotique ou carrément gay. Le genre de gros mecs balaises tout en testostérone que l'on retrouve dans les pub, sur les réclames et les unes : un stéréotype. Nous voulions présenter "L’Homme Nu", non pas comme objet sexuel, mais comme réalisation purement artistique et graphique, découlant d'une démarche créatrice et esthétique chez les photographes. Car ceux qui en traitent sont souvent catégorisés "photographes gay", notamment Pierre et Gilles"

C’est en partant de ce constat que le magazine Normal a voulu se démarquer en partant à la recherche de photographes ayant une démarche artistique et intellectuelle sur le sujet. Une enquête qui a duré près d'un an pour trouver des tirages présentant l’homme nu sous forme d’art et non d’objet sexuel. Resultat : un florilège qui laisse entrevoir la diversité, la complémentarité et bien sûr la richesse de ces photographies, tour à tour tableaux, mises en scène, portraits... 

Mais pourquoi l’homme nu est-il si peu/mal représenté ? Tapez "art, nu, masculin" sur Google et vous vous apercevrez du peu de références en ce domaine. Seule est citée l'exposition notable au musée d'Orsay en 2013 Masculin / Masculin. L'homme nu dans l'art de 1800 à nos jours...

Philippe suppose que la majorité des amateurs d'art sont tout simplement plus attirés par le corps féminin : « Pour notre numéro dédié à la femme nue, on avait un public 60% hommes, 40% femmes. Et souvent, ce sont les femmes qui demandent des tirages de femmes nues car elles sont dans le jugement. Les gens sont généralement moins attirés par l’homme depuis une centaine d’années alors que pendant des siècles, on a eu des statues d’hommes nus sans connotation sexuelle. Alors, est-ce que c’est une censure des médias ? Diffcile de répondre… »

Venez vous faire votre propre opinion sur le mâle à poil lors du vernissage, vendredi 25 novembre, qui prévoit un programme haut en couleurs !

Vernissage le vendredi 25 novembre 
Jusqu'au 5 décembre 
Galerie Pierre-Alain Challier
8, rue Debelleyme - 3e

Plus de photos d'hommes nus en page 2

Fin des articles