Street Bangkok, un thaï sur le pouce

Ça fait quelques années que mon pote Florian est revenu de Bangkok. Après 3 ans de pad thaï et de papaya salad, ce grand couillon nous snobe et regrette amèrement la bouffé épicée et les saveurs du pays du sourire. On a beau l’emmener dans tous les restos thaï de la capitale, du petit boui boui de Belleville à l’Eléphant Bleu, cet enfoiré n’est jamais content.

« Pas assez épicé », « y'a pas de goût », « Ils sont pas thaï, ce sont des Chinois », « C’est quoi ces nems pourris dans un resto thaï ? C’est une infamie », et j’en passe et des meilleures. C’est en faisant la connaissance de Street Bangkok que je lançai un défi à Norman, le co-propriétaire : satisfaire mon pote. Je lui présente la bête en amont et assez confiant, le taulier relève le défi, sans trop paniquer.

Florian est plutôt impressionné par son arrivée dans les lieux. Il faut dire que ça a de la gueule. Une rue typique de Bangkok a été reconstituée par une équipe de 5 street-artists et d’architectes franco-thaï. « Bon oui, c’est joli, mais je suis pas venu à une expo de street-art ! Fais péter la souplette ! La bonne souplette ! » me dit Flo.

12074925_1619506051649190_950894118893333989_n

Au niveau des menus, trois possibilités, au nom des trois quartiers phares de la ville qui ne dort jamais : Chatuchuk (le complet), sukhumvit (pour les travailleurs pressés) et wat pho (pour la detox). Au menu : salades de papaye, grillades, sauces, riz, jus de mangue et moults desserts délicieux. Mon ami ne pipe mot, et pour quelqu’un qui aime vraiment la nourriture épicée et qui se plaint qu’elle ne soit jamais assez forte pour sa langue détruite au tabasco, je le trouve même un peu rougeaud

3

La cuisto, qui pouvait être sa mère, vient lui demander avec un air sévère : - Aloï ? (ça veut dire « t’as kiffé ? » en thaï) - Aloï maak ! (ça veut dire « Grave »)

12002795_1613812665551862_327178824075352235_n

- Texte : Clément Villas

Street Bangkok 3, rue Eugène Varlin - 10e Tél. : 01 42 05 22 51