BMK, la nouvelle cantine africaine qui va faire du bruit

Elle est grande comme un mouchoir de poche. Avec ses couleurs chatoyantes et son immense fresque représentant Mandela, elle titille immédiatement le regard. Elle, c'est la nouvelle cantine-épicerie africaine BMK Paris Bamako, installée depuis quelques semaines dans la petite rue de la Fidélité. 

La nuit est tombée sur Paris lorsqu'on se rend au BMK pour sa soirée d'inauguration jeudi dernier. A l'entrée, deux musiciens sont venus mêler leurs notes aux saveurs venues d'Afrique. L'ambiance est chaleureuse et décontractée. Murs bleus, immense fresque multicolore, photos en noir et blanc, objets traditionnels et épicerie super trendy, BMK a tout bon. Loin des lieux aseptisés au marketing voyant, cette cantine-épicerie qui colle à l'air du temps affiche son bon goût et son authenticité.

Tout commence d'ailleurs par une histoire de famille. Après des débuts dans le conseil prometteurs mais qui ne correspondaient pas à sa forte envie d'entreprendre, Fousseyni Djikine trentenaire d’origine malienne, réinvente sa vie en imaginant un lieu dédié à la découverte de la culture africaine. Un pari ambitieux, que son jeune frère Abdoulaye, sa mère et son père, immigré en France en 1973 et gérant de La Rhumerie dans le 6e, l'aident à réaliser. 

Débuter le week end par une escale en terres africaines à @bmkparisbamako et avoir un coup de coeur immédiat pour la décoration du lieu .

Une publication partagée par Journal D'un Pigeon Voyageur (@journaldunpigeonvoyageur) le

A la cuisine, sa mère travaille les recettes traditionnelles avec un jeune chef talentueux qui les revisite à la sauce moderne. Yassa, mafé, thieboudienne, matoké, bobotie, mais aussi délicieux cookies à la farine de millet, chocolat et beurre de cacahuètes, ou encore salades réalisées à partir des meilleurs ingrédients africains... toutes les influences de la cuisine africaine sont représentées. On adore la "Chick in Brazza" au poulet mariné citron et gingembre, salade, millet aux épices et grenade, olives, dattes, pois chiches, poivrons, cacahuètes, sésame, crème au persil. Le cookie est une tuerie. Et le yassa une spécialité. Est-il utilse de préciser que tous les plats sont faits maison à partir de produits frais ? « Notre volonté est de valoriser les cuisines d’Afrique en proposant des assiettes sans fioritures, avec d'excellents produits et du goût », explique Fousseyni. 

Soucieux de lutter contre les regards fatalistes portés sur le continent, Fousseyni a imaginé BMK comme une fenêtre ouverte sur l'Afrique, pour porter haut les couleurs d'un patrimoine "d'une extraordinaire richesse". « Nous avons pour objectif de contribuer au développement économique durable des pays africains par la promotion de leurs spécificités culturelles et notamment culinaires. Depuis plus d’un an, nous avons recueilli des histoires d’enfances vécues en Afrique, lancé la plantation d’arbres fruitiers au Mali, rédigé des recettes de plats africains… Notre site internet vous permet de découvrir et de suivre l’avancement de nos différents projets », nous dit-il. 

Côté épicerie, on découvre une multitude de produits, comme par exemple, l'attiéké, une forme de couscous fait à partir de racines de manioc et originaire de Côte d’Ivoire ou le saka saka - présenté ici sous forme de tapenade - d'Afrique centrale à base de feuilles de manioc pilées.  

En bref, une escale trendy réussie en terre africaine.


Paris Bamako

14, rue de la Fidélité - 10e
Métro : Gare de l'Est

Tél. : 09 82 54 17 48
Du mardi au samedi de 12h à 22h