Yorgios, le nouveau traiteur grec qui enchante nos pauses dej dans le 10e

  • Sarah Leris
  • Bistrots
  • Publié le 19 Septembre 2022 à 12h52
@feel_sofood

C’est en errant le long de la rue d’Hauteville qu’elle nous a tapé dans l’oeil. A deux pas de la rue des Petites Ecuries, cette boutique toute bleue fait honneur aux bons produits grecs et aux saveurs méditerranéennes. À dénicher pour ses apéros entre amis ou pour un déjeuner de qualité.

Bienvenue en Grèce ! Pas besoin d’un aller-retour à un prix exorbitant, le voyage est là, en plein centre de la capitale. Chez Yorgios — Georges en grec, du nom du papa d’Alexandre qui tient les lieux — on découvre les vraies saveurs de la Grèce, celles qui dépassent l’habituel combo fêta et huile d’olive. Véritable caverne d’Ali baba, cette épicerie, traiteur et restaurant ne contient que le meilleur du meilleur ; et pour cause, Alexandre a entrepris un véritable tour de la Grèce pendant 6 mois pour aller à la rencontre de petits producteurs, chez eux, dans leur famille. « Je voulais créer de vraies relations, discuter chez leur grand-mère ou dans un garage entouré de tout le monde, être d’humain à humain, et connaître toute leur histoire. »

Au menu, une carte du midi très restreinte et de saison : chaque semaine, 3 pitas, un plat et une salade. Goûtez donc la pita kefta, tzaziki, pickles d’oignon et vinaigrette à la grenade ; ou la version veggie bien gourmande avec shiitakés et pleurotes marinés, houmous de ciboulette et persil, pickles de radis et saganaki grillé (halloumi grec). Et en dessert, un cookie chocolat et olives de kalamata à se damner. La partie traiteur permet de s’approvisionner pour ses apéros maison avec une tripotée de délicieux mezze, des feuilletés feta/épinards, des bières grecques et une belle cave à vin aux cépages autochtones de Grèce. Parmi le tout, Alexandre n’hésite pas à nous raconter ses produits et à nous faire goûter tout ce qui nous fait envie. Folie furieuse.

Alexandre est revenu de son voyage en 2019, avec plusieurs kilos des produits les plus fous qu’il avait pu dénicher sur sa route. Après une sélection méticuleuse, il commence par livrer des restaurants grecs de la capitale avant d’ouvrir Yorgios en janvier 2022. Son idée ? Mettre en avant le terroir grec, évidemment, et faire découvrir sa palette de saveurs si large. D’abord en proposant à la vente en direct les produits qu’il affectionne et qui distinguent les producteurs, du velours de grenade (comme un vinaigre balsamique, gardé 2 ans en fût) à la pâte à tartiner miel/tahini/chocolat - sur chacun d’eux est inscrit le nom du producteur, son emplacement et son histoire.

Yorgios
31 Rue d’Hauteville — 10e
Lundi et mardi de 11h30 à 15h
Du mercredi au vendredi de 11h30 à 15h et de 18h à 19h30
Samedi de 15h à 19h30

Fin des articles