Le P’tit Cou de la Girafe, du vin et des mouillettes à gogo

Petite annexe du restaurant avoisinant, le P'tit Cou de la Girafe est le nouveau bar à apéro dinatoire de la rue Froment. Grâce à une déco chinée par le duo (Ma + Chr), un bar vintage et des tables en formica couleurs pastel, l'endroit est autant un caviste d'appoint qu'un bar intime. L'endroit rêvé pour un coup, ou deux, ou trois.

De but en blanc Olivier explique « ici, tous les vins sont propres, la ligne de conduite de leur fabrication est irréprochable ». En effet, les 60 vins référencés dans ce bar sont exceptionnels et triés très précautionneusement. En arrivant, le Z de chez Meryl Croizier que l'on me sert (6€) me met dans l'ambiance : décontractée, souple mais surtout très, très pro.

Ptit cou de la girafe 2

 Côté cave, on trouve des vins de chez Alexandre Bain, comme le fameux Mademoiselle M, un magnifique Pouilly-Fumé, ou bien des Henri Milan (cuvées MGO et S&X). En me présentant les bouteilles, Malaury interroge son patron sur chaque appellation pour défier le caviste qui ne se trompe pas une fois, et répond du tac au tac. Impressionnant. Visiblement, tous les deux connaissent leur répertoire du bout des doigts, en plus d'être très sympas.

IMG_5959

Au bar, on peut aussi manger. Comme les vins, les produits servis sont de super qualité. Sur les planches on trouve de la gorge de cochon, du culatello et « un super prosciutto », ainsi qu'une merveilleuse burratta à la truffe (19€), du gruyère des Alpes suisses et un parmesan affiné 36 mois. Et puis, j'observe du coin de l'œil quelques terrines basques posées sur les étagères... Décidément, je reviens demain.

ok1

Mais, cet établissement est surtout original pour ses œufs à la coque, servis avec diverses sortes de mouillettes (au beurre, au jambon, au saumon ou encore à la gorge de cochon). Au bar ou sur une des tables en formica, les œufs accompagnent parfaitement les vins raisonnés et donnent un petit côté authentique à notre dégustation. Axé sur le gourmand, l'apéro au P'tit Cou de la Girafe est dément.

Alors qu'il se veut caviste d'appoint et sans prétention pour les habitants du quartier en quête d'une bonne bouteille à déguster chez eux, Olivier offre aussi un lieu chaleureux qui donne envie de rester. Des habitués défilent tandis que notre entretien touche à sa fin, et tous le tutoient. Quant au nom du bar, il fait référence aux années qu'Olivier a passées au Congo. Alors que maintenant, le 11e arrondissement est toute sa vie, il honore son passé d'aventurier grâce à un clin d'œil à l'élégante géante de la savane.

Texte : Suliane Tillon

Le P'tit Cou de la Girafe 3, rue Froment – 11e Tél. : 01 43 38 89 55
Retrouvez Le P'tit Cou de la Girafe sur Facebook

Fin des articles