Le Château de ma Reum : la Provence a de la bouteille

  • La Rédac'
  • Bars à Vins
  • Publié le 4 Octobre 2021 à 14h55

Au royaume de Cabrel, des champs de lavande et des boissons à l’anis, Stan, originaire de Châteauneuf-du-Pape, partage l’amour du vin nature et de la bonne chère dans sa cave perchée sur les hauteurs de Montmartre. Rencontre.

Le nom de la cave nous a tout de suite fait de l’oeil. « Je l’ai trouvé à 2h du matin en discutant avec ma meilleure amie, et on s’est marrés en déclinant tous les Pagnol comme ça : “la gloire de mon reup”, ou “Manon des ce-sour”, pour les prochains lieux, qui sait ? » s’esclaffe Stan, qui a ouvert le Château de ma Reum en décembre dernier « un peu à l’arrache, mais ça m’a permis d’avoir des habitués de quartier ». À partir de juin, la terrasse était ouverte et les premiers curieux se mettaient à table.



D’abord, le décor : en plein sur la butte Montmartre, nichée derrière les bars à touristes et les rades, la cave fait figure de bonne élève au caractère bien trempé, avec ses bancs d’écolier et sa décoration qui sent bon les cigales. Stan, trentenaire au sourire communicatif et à la déconne facile, a d’abord commencé par travailler en restauration à Paris puis à Londres, avant de se former au métier de caviste.


« C’est quand je me suis dit : tu aimes bien la restauration, parler avec les gens et finir tard, que j’ai su que je voulais ouvrir ma cave. » Après cinq ans en tant que caviste, dont deux à la cave de Belleville, quelques aller-retours dans le sud et une tripotée de rencontres plus tard, le Château de ma Reum ouvrait ses portes pour abreuver les Parisien·ne·s de vin nature et de gourmandises du sud-est. En parlant de bonne chère, il n’y a qu’à sentir la panzetta et la coppa corse, le beaufort d’hiver ou encore les desserts aux figues maison pour comprendre. Il nous dit : « J’adore cuisiner, ma grand-mère m’a filé le livre de recettes de sa grand-mère, donc je fais tout maison. » La devise de Stan ? « Du vin, des cigales et des copains », qui se ressent jusque dans les murs et pendant ses soirées dégustation.



Chaque mois, il organise des sessions à thème, dont les dernières « de Marseille à Manosque » ou encore consacrées à la Savoie ou au Roussillon ont fait carton plein, grâce à une farandole de vins nature, de charcuteries et de fromages en fonction du thème. Vous aussi, vous sentez cette ambiance de bons produits et de grosses tablées ?

Le Château de ma Reum
16, rue Durantin – 18e
www.chateau-de-ma-reum.com
Retrouvez sur Instagram & Facebook

Fin des articles