10 speakeasy à tester

  • Agathe
  • NUIT - News
  • 30/05/2017
© Pexels

S’évader discretos d’une routine mortifiante par une porte dérobée, pourquoi pas. Ce qui est chouette, c’est qu’à Paris, c’est possible. Loin de nous l’idée de te faire boire de la vinasse en douce sous un abribus Porte de Saint-Ouen, on te parle ici de bars cachés, de cocktails racés qui coûtent un bras, à siroter gentiment avachi sur un fauteuil en velours côtelé, de mots de passe à l’entrée et de soirées rafraîchissantes entre deux rades de quartier. Voici donc notre top des speakeasy. Bonne fausse truanderie à tous.

 

  • Le Mabel

Les premiers à s’y arrêter seront sans doute les caséologues les plus avertis car si l’on ne s’y attarde pas, la devanture laisse croire qu’il s’agit simplement d’un énième fast-food de bobos amateurs de grilled cheese. Et pourtant, non. Passer ce premier vestibule, un bar à cocktails dédié au rhum vous attend avec une sélection particulièrement soignée. Fromage et cocktails, un mélange qui sent bon.

58, rue d’Aboukir – 2e

Ouvert du lundi au samedi de 18h à 1h30. Métro Sentier. 



  • La Candelaria

La Candelaria, lui aussi, se vit en deux temps. Avec une première partie modestement dédiée à la cuisine mexicaine, réalisée par des Mexicains pur jus, tacos tostadas et guacamole au menu, c’est un bar caché qui veille également en retrait. Les cocktails qui y sont proposés, eux, vous feront aller bien plus loin que le Mexique.

52, rue de Saintonge – 3e

Ouvert du mardi au dimanche de 19h à 2h. Métro Filles du Calvaire ou République.

 

  • La Mezcaleria

Voilà un bar clandestino qui donne le change. Caché au cœur de l’hôtel 1k et accessible par les cuisines, ce bar à cocktails dédié au mezcal, cousin de la téquila, n’est pas tapis dans l’ombre des pieds sous terre, comme la plupart de ses condisciples. Non, ici, c’est ouverture sur le ciel et ambiance chaleureuse.

13, boulevard du Temple – 3e

Ouvert les mardis et mercredis de 18h à minuit, du jeudi au samedi de 19h à 2h. Métro Filles du Calvaire ou Oberkampf.

 

  • Le Blaine Bar

Le Blaine Bar, ou l’art de cultiver le secret. On y entre à pas feutrés après avoir presque silencieusement donné le mot de passe et on y écoute du jazz dans une ambiance de Prohibition qui nous rendrait presque nostalgiques.

68, rue Pierre Charron – 8e

Ouvert du mardi au jeudi de 21h à 3h, les vendredis et samedis jusqu'à 4h. Métro Franklin D. Roosevelt.

 

  • L’Orphée

Perle parmi les perles, l’Orphée, c’est notre péché mignon chéri d’amour de la vie du love de la night. Embusqué derrière une porte quelconque, l’Orphée prospère et donne à Pigalle un écrin de choix pour s’aventurer plus loin encore dans la nuit.

7, rue Pierre Fontaine – 9e

Ouvert du mardi au samedi de 20h à 2h. Métro Pigalle.

 

 

  • Le Lavomatic

Lorsqu’on pense avoir tout vu à Paris, on se retrouve un beau jour dans une laverie à voir des gens emprunter une porte trompe-l’œil aux faux airs de sèche-linge et en ressortir quelque peu imbibé. C’est là, c’est le Lavomatic et c’est un bar à cocktails caché à deux pas de République.

30, rue René Boulanger – 10e

Ouvert les mardis et mercredis de 18h à 1h, du jeudi au samedi jusqu'à 2h. Métro République.

 

  • Le Syndicat

Paraît-il qu’un bar à cocktails un peu précieux se cache dans l’une des rues les plus crades de la capitale, là où des milliers d’êtres humains s’entassent afin de boire des pintes de pisse à moindre coût. Il paraît que ce bar se cache derrière une façade décrépite et qu’il s’appelle le Syndicat. Il paraît. A vous de voir.

51, rue du Faubourg-St-Denis – 10e

Ouvert tous les jours de 18h à 2h. Métro Bonne Nouvelle, Strasbourg-Saint-Denis ou Château d'Eau.

 

  • Le Baranaan

Oui, on lit bien « Bar à Naan ». Bienvenue dans une traversée de l’Inde moderne à bord de ce bar caché dans une reconstitution de wagon à l’arrière d’un restaurant. Après ça, vous ne commanderez plus jamais vos cheese naan à 5 balles l’unité de la même manière. 

7, rue du Faubourg-St-Martin – 10e

Ouvert du mardi au jeudi de 18h30 à 2h, les vendredis et samedis jusqu'à 4h. Métro Strasbourg Saint-Denis.



  • Le Moonshiner

Derrière une lourde porte métallique de chambre froide se cache le speakeasy le moins secret de Paris, le Moonshiner. Traverser cette veritable pizzeria pour finalement se retrouver dans une faille temporelle bercée par le jazz et la clandestinité, voilà la promesse du lieu.

5, rue de Sedaine – 11e

Ouvert tous les jours de 18h à 2h. Métro Bastille ou Breguet-Sabin.

 

  • Le Hammam Bar

Qui n’as jamais perdu la face en fin de soirée en se jetant corps et âme dans un malheureux kebab ? Eh bien ici, mêlez vous deux passion : les grecs et les cocktails. Du moins, voici leur promesse. Dans tous les cas, la Méditerranée y est plus qu’à l’honneur et ce n’est pas pour nous déplaire.

4, rue de l’Orillion – 4e

Ouvert du jeudi au samedi de 19h à 23h. Métro Goncourt

Fin des articles