5 astuces pour booster ta productivité

Productivité : terme que l’on te rabâche depuis ton plus jeune âge, des bancs de l’école jusqu’à ton huitième emploi. La théorie, c’est barbant. La pratique, c’est mieux : top 5 de nos meilleurs conseils pour rester effiace !

Wouhou, c’est l’été ! Hors de question de quitter ton bureau à 21h, ou de laisser traîner ces révisions jusqu’au petit matin – les rattrapages c’est THE ennemi des vacances réussies. Pas toujours facile d’opter pour le bon rythme, ou de s’imposer une régularité. La perfection n’est pas de ce monde, mais ces quelques astuces t’aideront certainement à t’en approcher. Petit veinard.


La pause, c’est sacré

Tu as beau te menotter à ta chaise de bureau, quand ça ne veut pas, ça ne veut pas. Avant d’envisager la greffe d’œillères – quelle drôle d’idée –, songe plutôt à rythmer tes plages de travail. La méthode Pomodoro, par exemple, consiste en une segmentation des tâches par tranches de 25 minutes, entrecoupées de rapides pauses – 5 minutes environ. Un break plus long, d’une quinzaine de minutes, est judicieux au terme de quatre "pomodori".

L’art de la pause, ça peut d’ailleurs s’apprendre. Tourner en rond chez toi n’est pas forcément le meilleur moyen pour rester productif. Très en vogue, les espaces de coworking – à l'image de Nextdoor – permettent notamment de varier la durée et la nature des pauses : un café, une simple bouffée d’air frais, une petite dégustation… et pourquoi pas une petite manucure ou une taille de barbe ?


Halte à l’éparpillement

Ton cher et tendre cerveau n’est pas un jouet, il faut le ménager. Tout comme une pile ou une batterie, il se fatigue beaucoup plus vite en cas de multiples stimulations. Peu judicieux, donc, de se lancer dans une nouvelle tâche toutes les trois minutes – tu diminues ta productivité de moitié !

Avant de te lancer corps et âme dans le labeur de la journée, regroupe tes missions par typologie : d’abord les mails, ensuite les coups de fil, puis la mise à jour des plannings… Et bien sûr, termine chaque tâche que tu commences. À la longue, un travail en suspens monopolise l’esprit et nuit à la concentration. Ouste, la procrastination !


Non aux impératifs factices

La productivité passe aussi par une capacité à faire le vide dans sa propre tête. Les tracas du quotidien sont légion mais ne doivent pas empiéter sur tes priorités. Pour quelques tips de qualité, n’hésite pas à tenter la méthode GTD, ou "Getting Things Done", une aide précieuse pour se focaliser sur l’essentiel (t’as révisé tes partiels ?) et jeter le superflu (quelqu’un a racheté du ketchup ?).

À chaque esprit libre son poste de travail adéquat. Que tu sois chez toi ou dans un espace de coworking, pèse le pour et le contre de chaque typologie de lieu. Ta concentration dépend aussi de ce qui peut t’entourer : bannis les objets susceptibles de capter ton attention à de trop nombreuses reprises.


Se connaître est primordial

Plutôt du soir ou du matin ? Chacun possède son propre créneau de prédilection, et il est difficile à définir tant que l'on n’a pas testé plusieurs options. Au saut du lit ou après un goûter copieux, dans une atmosphère animée ou au plus grand des calmes… Apprends à cibler TON moment !

Cette horloge biologique ne doit pas être un frein à la productivité. Elle doit au contraire t’aider à planifier les grands impératifs de la journée. Réserve par exemple les missions basiques aux supposés moments de creux. Par ailleurs, force-toi à prendre une pause salvatrice d'une tâche à l'autre.


L’humilité et l’ambition avant tout

C’est en faisant des erreurs qu’on apprend. Celle-là aussi, tu l’entends depuis le berceau, pas vrai ? Chaque tâche ne requiert pas le même niveau d’implication, de jugeote ou tout simplement de travail. Être productif, ça passe aussi par cette capacité à savoir rester humble et lucide face aux missions proposées.

Dès lors, il devient essentiel de savoir estimer le temps consacré à une tâche donnée. Cela évite les déconvenues, la pression inutile et donc, le manque d'efficacité. Tu peux à l’inverse te challenger sur les missions que tu maîtrises le mieux : il est toujours plaisant de constater que l’on est en avance sur son planning journalier !

Et si toutefois les démons de la procrastination s’obstinent… N’hésite pas à observer tes compagnons de labeur. En espace de coworking, les meilleurs conseils sont à prendre du côté de tes semblables. Allez, pour une fois qu’on t’autorise à copier, fonce.

Étudiant, salarié, on te souhaite un bel été, et que la productivité soit avec toi !


Plus d'infos